Édition du mardi 13 octobre 2015


Imprimer Imprimer

Plus de 55 000 postes d'agents publics créés entre 2012 et fin 2016

Dans son rapport sur le PLF 2016 fait au nom de la commission des finances, la rapporteure du budget à l’Assemblée nationale et rapporteure du texte, Valérie Rabault, dévoile que, fin 2016, 55 216 postes auront été créés dans les secteurs prioritaires depuis l’élection de François Hollande à la présidence de la République. Ainsi, « le projet de loi de finances (PLF) pour 2016 poursuit les objectifs de créations de postes dans les secteurs considérés comme prioritaires depuis 2012 », indique le rapport.
Il y a trois ans, François Hollande avait promis lors de la campagne pour la présidentielle la création de 60 000 postes dans l’enseignement et 5 000 dans les secteurs de la justice et de la sécurité à l’horizon 2017. Fin 2016, ce seront, selon la députée du Tarn-et-Garonne, 49 185 équivalents temps plein (ETP) qui seront créés dans le premier secteur et 5951 équivalents temps plein dans le second secteur (3391 pour la justice et 2560 pour la sécurité) ainsi que 80 équivalents temps plein pour les finances.
Pour l’année prochaine, le PLF 2016 prévoit la création de 13 561 postes dans les secteurs prioritaires, dont 11 851 pour l’Education, 732 pour le ministère de l’Intérieur, 943 pour le ministère de la Justice et 35 pour les juridictions administratives.
Ces créations sont partiellement compensées par des suppressions de postes dans les secteurs dits non prioritaires. « Les 4 549 ETP supprimés dans les secteurs non prioritaires du budget général représentent ainsi un taux d’effort moyen de 1,2% », détaille la rapporteure générale. Les suppressions de postes proposés portent principalement sur le ministère des Finances et des Comptes publics pour 2 568 postes, les ministères de l’Ecologie et du Logement (qui partagent le même réseau de services déconcentrés) pour 1 032 ETP (dont 100 au titre du budget annexe de l’aviation civile) et le ministère de l’Intérieur pour 304 ETP, hors service de police et gendarmerie nationale.
« Le solde net des créations et suppressions d’ETP portant sur le budget général de l’État s’élève à + 8 202 ETP en 2016 au lieu de – 1 278 ETP en 2015 si l’on retient les créations d’emplois exceptionnelles accordées à la défense dans le cadre de l’actualisation de la loi de programmation », observe la députée. « Si l’on exclut ces créations, le schéma d’emploi de l’État traduit la poursuite des efforts engagés par les secteurs non prioritaires avec une baisse de 1 495 ETP 2016, ce qui correspond à un taux d’effort de réduction des effectifs de 0,4 % pour l’ensemble des ministères et de 1,2 % sur les ministères non prioritaires », ajoute celle-ci.
A.W.

Télécharger le rapport général.

Édition du mardi 13 octobre 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France