Édition du Lundi 10 octobre 2011


Imprimer Imprimer

Le gouvernement demande à la Caisse des dépôts de mettre en place «une enveloppe de 3 milliards d'euros pour financer les prêts aux collectivités locales, de maintenant jusqu'à la fin de l'année»

Vendredi 7 octobre 2011, lors d’un déplacement à Richelieu (Indre-et-Loire), François Fillon, Premier ministre, après voir exposé les conséquence de la crise «sur la situation spécifique de la banque Dexia» et les solutions qui ne verront jour qu'à moyen terme, a répondu aux difficultés que rencontrent depuis plusieurs semaines les collectivités locales rencontrent pour financer leurs projets d’investissement par l’emprunt. Il a annoncé que le gouvernement a «donc décidé de mettre en place des moyens immédiats pour assurer les besoins de financement des collectivités locales». «J'ai décidé que la Caisse des Dépôts mettrait en place une enveloppe de 3 milliards d'euros pour financer les prêts aux collectivités locales, de maintenant jusqu'à la fin de l'année», a déclaré François Fillon. «C'est un dispositif qui sera identique à celui que nous avions déjà mis en place en 2008, lorsque la crise avait gelé les liquidités bancaires et qui avait à l'époque fonctionné, à la satisfaction des collectivités locales», a-t-il précisé. Il a ajouté qu’il avait demandé au ministre de l’Economie et des finances et au directeur général de la Caisse des dépôts «de faire en sorte que les adjudications de sommes correspondant aux établissements de crédit puissent être initiées dans les quinze jours, de façon à ce que les collectivités locales ne voient pas interrompus les programmes d'investissements qu'elles conduisent». Jacques Pélissard, président de l’Association des maires de France qui «avait appelé l’attention du premier ministre sur l’urgence d’assurer le financement des investissements 2011 et de pallier le retrait des banques» s’est félicité de «la décision prise» par le Premier ministre François Fillon. Dans un communiqué, il souligne que cette décision «va permettre d’assurer le financement des investissements des collectivités locales qui risquaient d’être mis en cause par les contraintes du secteur bancaire». «Au delà de cette solution d’urgence très positive, l’accès des collectivités locales à la ressource financière pour leurs investissements devra trouver une réponse pérenne, tant auprès des banques qu’auprès de la future agence de financement des collectivités locales», indique aussi le président de la AMF. Pour télécharger le discours du premier ministre, utiliser le premier lien ci-dessous. Pour télécharger le communiqué de l’AMF, utiliser le second lien ci-dessous.
Édition du Lundi 10 octobre 2011 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr