Édition du mercredi 2 mars 2005


Imprimer Imprimer

Les collectivités locales ont accusé un déficit de 2,2 milliards d'euros en 2004, selon l'INSEE

En 2004, les collectivités locales cessent d’être excédentaires, a indiqué hier l’INSEE, alors qu’elles participaient jusqu’ici à contenir les déficits publics. Elles accusent cette fois un besoin de financement de 2,2 milliards d’euros, confirmant ainsi les inquiétudes des élus sur l’avenir des finances locales. Les années précédentes, ces données montraient que les collectivités locales présentaient une capacité de financement : +2,1 milliards d’euros en 2001, +2,7 milliards d’euros en 2002. Mais en 2003, le mouvement d’endettement était entamé, avec seulement +0,5 milliard d’euros de capacité de financement. Durant la même période, l’Etat accusait un déficit de 34,6 milliards d’euros en 2001, de 57,5 milliards en 2002 et de 62,3 milliards en 2003. En 2004, le déficit s’est tassé, mais atteint 51,5 milliards. L'INSEE a communiqué à la Commission européenne son estimation des ratios de dette et déficits publics pour 2004. Le ratio de déficit public s'élève à 3,7% du PIB, celui relatif à 2003 a été révisé à 4,2% du PIB (auparavant 4,1%). En 2004, le ratio de dette atteint 65,6% du PIB après 63,9% en 2003 (auparavant 63,7%).
Édition du mercredi 2 mars 2005 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France