Édition du jeudi 3 mai 2018


Imprimer Imprimer

Les enseignements du Forum de l'action publique devraient nourrir la concertation sur la fonction publique

Quelque 150 000 consultations en ligne, plus de 17 000 réponses au questionnaire sur les services publics, près de 5 000 contributions ad hoc…, Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat auprès de Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, s'est félicité, hier, de ces résultats, à l'occasion de la restitution nationale du Forum de l'action publique à Bercy.
Démarrée en novembre 2017 et achevée le 9 mars dernier, cette vaste opération de consultation des usagers et des agents, en ligne et sur le terrain, est l'un des maillons du programme de transformation Action Publique 2022.
« Tout ce qui a été exprimé à cette occasion, a remarqué Olivier Dussopt devant les représentants des personnels et des employeurs publics, est extrêmement précieux pour la concertation que nous menons actuellement sur la refondation du contrat social avec les agents publics et pour l'amélioration du cadre de gestion des services publics ».
Parmi les enseignements, le secrétaire d'Etat a souhaité notamment retenir « l'attachement profond aux valeurs du service public, même si agents et usagers manifestent aussi leurs inquiétudes et leurs interrogations face à une dégradation ressentie du service rendu ».
Olivier Dussopt a également souligné le caractère ambivalent des réponses concernant le numérique. La transformation digitale des services apparaît, en effet, aux yeux des usagers et des agents comme une amélioration mais aussi comme un risque de perte de contact humain ou de fermeture de services. Une expression qui nécessitera la plus grande vigilance du gouvernement dans le cadre des futures réformes, selon le secrétaire d'Etat.
A la lecture des résultats impactant les agents publics eux-mêmes, Olivier Dussopt a rappelé la nécessité de répondre aux besoins d'attractivité des carrières et de décloisonnement au sein des trois versants de la fonction publique. « Il y aura peut-être une priorité à donner à l'encadrement intermédiaire », a-t-il indiqué.
Il a aussi rappelé le calendrier de travail des prochaines semaines. Le rapport du comité d'experts CAP22 doit ainsi être remis prochainement au Premier ministre. « La date n'est pas fixée mais les principales propositions sont arrêtées et doivent être documentées budgétairement », a-t-il confié. Le deuxième comité interministériel de la transformation publique se réunira dans la foulée afin d'arbitrer parmi les différentes mesures retenues dans le cadre du programme Action publique 2022.
Le rendez-vous salarial avec les syndicats demeure fixé à la mi-juin. « Le dialogue social n'est pas rompu et l'agenda arrêté fin 2017 n'est pas remis en cause. Des désaccords existent mais nous avons aussi entendu et intégré certaines propositions syndicales. Je suis toujours en attente de propositions », a affirmé Olivier Dussopt.
Le mouvement de grève à l'appel des neuf organisations syndicales de la fonction publique est, quant à lui, maintenu au 22 mai.
E.Q.


Édition du jeudi 3 mai 2018 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France