Édition du lundi 4 septembre 2000


Imprimer Imprimer

Pollution des eaux : le ministère de l'Aménagement du territoire et de l'environnement rappelle les éléments du plan national de réduction des pollutions

Le bilan des données 1997-1998 sur la présence de pesticides dans les eaux, réalisé par l’Institut français de l’environnement (IFEN) confirme une "contamination préoccupante des eaux de surface ainsi que des eaux souterraines", souligne le ministère de l'Aménagement du territoire et de l'environnement. Le ministère rappelle qu'il a engagé un "programme national de réduction de ces pollutions lancé en concertation avec l'ensemble des partenaires, tant professionnels qu'associatifs." Il ne précise pas si les élus locaux, concernés au premier chef, sont ou non associés à cette concertation… Le programme national de réduction des pollutions se décline en mesures nationales et régionales "qui recevront un appui financier des pouvoirs publics à hauteur de 15 millions de francs pour les actions nationales et 68 millions de francs pour les actions régionales." Sur le plan national, les quatre mesures prises en liaison avec les acteurs de la filière sont les suivantes : -un programme de récupération des emballages et des produits phytosanitaires non utilisés, -un renforcement des contrôles de l’utilisation des produits phytosanitaires, -la conduite des études préalables en vue de la mise en place dès janvier 2003 d’un dispositif de contrôle obligatoire des pulvérisateurs agricoles, -le développement des techniques de protection des cultures, alternatives à la lutte chimique. Ces mesures seront accompagnées d’une "meilleure information des professionnels et du public". Au plan régional, le programme prévoit d’intensifier les travaux des groupes régionaux chargés de la lutte contre la pollution des eaux par les produits phytosanitaires, placés sous l’autorité des préfets de région. Ces groupes sont animés par les services régionaux de la protection des végétaux des directions régionales de l’agriculture et de la forêt ou les directions régionales de l’environnement. "Ils rassemblent tous les acteurs concernés". Les mesures soutenues seront centrées sur des bassins versants prioritaires. Celles-ci comprendront, à l’échelle de chaque bassin, un "diagnostic des causes de pollution des ressources en eau", suivi d’un "plan d’actions comprenant de la formation et du conseil", la mise en place et l’entretien de "dispositifs enherbés" ainsi que des investissements collectifs limitant les transferts de pesticides vers les eaux. Une "synergie avec les contrats territoriaux d’exploitation sera recherchée c=http://www.clickbnr.com
Édition du lundi 4 septembre 2000 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr