Édition du Mardi 11 octobre 2011


Imprimer Imprimer

Changement climatique: une enquête révèle une préoccupation accrue des Européens

Selon une enquête Eurobaromètre spéciale réalisée en juin 2011 et publiée vendredi dernier (1), «plus de deux Européens sur trois estiment que le changement climatique constitue un problème très grave et près de 80% pensent que les mesures prises pour lutter contre celui-ci peuvent dynamiser l'économie et l'emploi». En juin dernier, les citoyens européens étaient davantage préoccupés par le changement climatique qu'ils ne l'étaient en 2009 et «ce dernier reste pour eux une source d'inquiétude plus grande que la situation économique». Ainsi, 68% des personnes interrogées considèrent le changement climatique comme un problème «très grave» (contre 64% en 2009). Dans l'ensemble, «89% considèrent qu’il s'agit d'un problème grave (soit "très grave" ou "assez grave"). Sur une échelle de 1 (pas grave) à 10 (très grave), la gravité du changement climatique est évaluée à 7,4, contre 7,1 en 2009». Le changement climatique est considéré «comme le deuxième problème le plus grave auquel est confronté le monde, après la pauvreté, la faim et le manque d'eau potable (considérés comme un seul problème). Une personne interrogée sur cinq considère le changement climatique comme le problème le plus grave. 51% (contre 47% en 2009) des sondés estiment qu'il constitue le problème le plus grave ou l'un des problèmes les plus graves, alors qu'ils ne sont que 45% à penser la même chose de la situation économique». 68% des sondés soutiennent l'idée d'une fiscalité davantage fondée sur l'utilisation de l'énergie, une majorité en faveur de ce changement se dégageant dans tous les États membres. «Près de neuf Européens sur dix (88%) s’attendent à ce qu’en 2050, l'Europe utilise davantage d'énergies renouvelables, 87% à ce qu'elle soit plus efficace dans l'utilisation de l'énergie et 73% à ce que les voitures affichent un meilleur rendement qu'aujourd'hui». Enfin, la lutte contre le changement climatique est «considérée comme relevant principalement de la responsabilité des gouvernements nationaux, de l'Union européenne et des entreprises. Seules 21% des personnes interrogées considèrent avoir une responsabilité personnelle, mais 23% indiquent spontanément que tous les acteurs, y compris elles-mêmes, ont une responsabilité collective partagée». En outre, «un peu plus de la moitié des personnes interrogées (53%) ont déclaré avoir pris certaines mesures pour lutter contre le changement climatique au cours des six derniers mois, mais ce pourcentage se révèle plus élevé lorsqu'on leur demande de préciser quelles mesures spécifiques elles ont prises: 66% des sondés indiquent en effet qu'ils ont réduit et qu'ils recyclent leurs déchets ménagers, cette mesure étant la plus citée». (1) Sondage réalisé par TNS Opinion & Social à la demande de la Commission européenne (Direction générale Action pour le climat). 26.840 interviews réalisées en face à face entre le 4 et le 19 juin 2011. Le principe d'échantillonnage appliqué à cette étude est une sélection aléatoire (probabiliste) à phases multiples. Dans chaque pays, divers points de chute ont été tirés avec une probabilité proportionnelle à la taille de la population (afin de couvrir la totalité du pays) et à la densité de la population. Pour télécharger le rapport complet de l'Eurobaromètre (PDF, 2,6 Mo), utiliser le lien ci-dessous.
Édition du Mardi 11 octobre 2011 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr