Édition du Lundi 13 avril 2015


Imprimer Imprimer

Une enquête sur les opinions environnementales des Français

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a publié ce matin une enquête sur les « opinions environnementales des Français en 2014 ». On y apprend notamment que le principal problème environnemental ressenti au quotidien par les Français reste le bruit.
Lorsque l’on demande aux personnes interrogées quel est le problème environnemental qu’elles jugent « le plus préoccupant », il faut d’abord noter que moins de 3% répondent « aucun », ce qui prouve au moins que la préoccupation de l’environnement est réellement entrée dans les mœurs. C’est le réchauffement climatique qui est jugé le plus préoccupant, juste devant la qualité de l’air. On note qu’entre 2010 et 2014, la préoccupation du réchauffement climatique a fortement progressé, ce qui est certainement dû à la fois à la communication forte qui se fait sur le sujet et à la multiplication des incidents climatiques.
Lorsque l’on passe à la vie quotidienne, les réponses sont différentes : si les Français sont concernés d’un point de vue général par le réchauffement climatique, ce n’est pas ce qui les dérange au quotidien. En tête (et ce depuis plusieurs années) des problèmes jugés préoccupants « dans votre quartier), on trouve le bruit, suivi par le manque de transports en commun.
Autres enseignements de cette enquête : les sondés comptent majoritairement (51 %) sur les « pouvoirs publics » pour agir sur l’environnement, bien plus que sur les entreprises (26 %) ou les ménages (18 %). D’ailleurs, les personnes interrogées se montrent, au fil des années, de moins en moins enclines à agir elles-mêmes pour l’environnement. Non par mauvaise volonté, mais en général pour des raisons budgétaires. Alors que, par exemple, 34 % des Français estiment que leur logement est thermiquement mal isolé, 73 % choisissent – si l’on peut dire – de baisser le chauffage « toujours » ou « très souvent » pour faire des économies d’énergie, plutôt que d’entreprendre des travaux de rénovation thermique.
Concernant les transports, sans surprise, la voiture reste reine – elle est utilisée comme moyen de transport quotidien par 60 % des sondés. La combinaison transports en commun et voiture est utilisée par 13 % des usagers ; la marche, le vélo ou les transports en commun seuls sont utilisés par 27 % des sondés. À noter que le vélo, quoi qu’on dise, reste ultra minoritaire comme mode de transport domicile travail : sa part représentait en 2014 3,5 %.
Les Français se montrent pessimistes quant la possibilité de se passer de leur voiture : presque 75 % des sondés déclarent qu’ils ne croient pas qu’il leur sera plus facile, à l’avenir, de ne pas utiliser de voiture. Mais lorsqu’on leur demande ce qui pourrait les inciter à s’en passer, ils répondent majoritairement : plus de transports en commun.

Télécharger l'enquête.
Édition du Lundi 13 avril 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr