Édition du Lundi 24 novembre 2008


Imprimer Imprimer

Diminution de déchets: un test de trois mois sur 370 ménages volontaires a permis, selon l'Ademe, de diminuer les quantités de l'équivalant de 25 kilogrammes par an

Alors que la «Semaine de la réduction des déchets» a débuté samedi et se déroule jusqu’au 30 novembre, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) doit présenter les premiers résultats d'une opération réalisée sur un panel de foyers français volontaires. L’objectif de cette opération, basée sur la prévention des émissions inutiles d’ordures ménagères, est de «démontrer que diminuer sa quantité de déchets est possible pour tous.» Les ménages émettent 28 millions de tonnes de déchets à eux seuls chaque année. L’Ademe avance deux raisons pour justifier cette action contre la «surabondance» des déchets: - l’économie importante de matière première, pour les emballages notamment, que représente leur diminution drastique; - il s’agit, dit-elle, du seul moyen d'éviter la construction de nouvelles infrastructures (incinérateurs, usines de méthanisation, décharges ou centres de tri), la plupart des habitants refusant systématiquement de les implanter dans leur commune. L'Ademe a sollicité 370 foyers dans toute la France pour participer, durant trois mois, à une opération témoin. Dix gestes (voir lien ci-dessous) leur ont été proposés, susceptibles de les aider dans leur démarche. Les premiers résultats, selon le Figaro (22/11) «montrent que c'est le flux des déchets résiduels (NDLR: non recyclables) qui a le plus diminué.» Selon le quotidien, dans le panel, il est ainsi «passé de 88 kilogrammes par personne (NDLR: en équivalence annuelle) à 63 kg.» Une baisse qui, 70% des foyers du panel résidant dans des maisons individuelles, serait «due en grande partie au compostage des déchets par les habitants eux-mêmes.» Pour les personnes ne disposant pas de jardin, l'Ademe a proposé le «lombricompostage», c'est-à-dire la digestion des déchets par des vers de terre enfermés dans des dispositifs adaptés. Le poids des déchets destinés au tri (verre, plastique, papier) a «également diminué de 10 kg (de 71 à 61 kg par personne et par an).» L'agence note toutefois que quelques personnes, «les moins sensibilisées au tri avant l'opération, ont tendance à trier mieux et donc à augmenter le taux de déchets triés.» Dans cette enquête, la quantité de prospectus jetés a également baissé de 159 kg par personne et par an à 124 kg. Rappelons que le «Grenelle de l'environnement » a fixé comme objectif de réduire de 15% d'ici à 2012 les déchets incinérés et stockés et de faire diminuer la production des ordures ménagères de 25 kg par habitant sur cinq ans. - Pour accéder à la liste des dix gestes susceptibles de réduire la quantité de déchets, voir premier lien ci-dessous. - Pour télécharger le dossier de presse (PDF 608 Ko), voir deuxième lien ci-dessous.
Édition du Lundi 24 novembre 2008 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr