Édition du Wednesday 1 février 2006


Imprimer Imprimer

«Aucun établissement scolaire ne sortira du dispositif d'éducation prioritaire», affirme Gilles de Robien

Le ministre de l'Education est revenu sur son projet de faire sortir du système de Zone d'éducation prioritaire «100 à 150 collèges». Les établissements classés en ZEP peuvent se rassurer. Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, a promis mardi 31 janvier qu'«aucun établissement scolaire ne sortira du dispositif d'éducation prioritaire». Le ministre avait pourtant annoncé le mois dernier que «100 à 150 collèges» ne seraient plus classés en ZEP d'ici 3 ans. «Tous les interlocuteurs syndicaux reçus depuis la semaine dernière reconnaissent la nécessité d'une politique très concentrée, destinée à apporter des moyens supplémentaires à des établissements qui en ont le plus besoin, sans en retirer aux autres», a dit le ministre pour expliquer sa reculade. Un mouvement de grogne prenait de l'ampleur depuis une dizaine jours en Seine-Saint-Denis, dans des établissements de ZEP notamment, pour condamner ces futures sorties qui se traduisent par moins de moyens alloués. Le seul ministre UDF du gouvernement avait annoncé le 13 décembre une réforme du système des ZEP qui devait conduire à retirer des moyens à certains établissements pour les concentrer sur les collèges où les besoins se font le plus sentir. «Nous allons choisir les 200 ou 250 collèges qui sont le plus en difficulté, pour concentrer sur eux notre effort», avait dit Gilles de Robien. Ces collèges en difficulté devaient bénéficier de moyens supplémentaires à la rentrée 2006. Le ministre avait promis 1.000 enseignants supplémentaires et 3.000 assistants pédagogiques pour ces établissements classés en zone d'éducation prioritaire. Sur les 900 collèges actuellement classés en ZEP, expliquait le ministre, ceux qui ne seront pas labellisés «ambition réussite» seront classés en EP2 et EP3. Les établissements de niveau 2, qui comprendra les zones urbaines moins sensibles, «continueront de recevoir les moyens actuels», avait affirmé Gilles de Robien. En revanche, «le niveau 3 regroupera les établissements appelés à sortir en trois ans du dispositif de l'éducation prioritaire».
Édition du Wednesday 1 février 2006 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr