Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du vendredi 23 février 2018
Economie

Ex-bassin minier du Nord Pas-de-Calais : 150 communes classées en « bassin urbain à dynamiser »

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a conforté hier les engagements pris par son prédécesseur socialiste Bernard Cazeneuve en faveur de l'ancien bassin minier du Nord et du Pas-de-Calais, qui prévoit notamment une centaine de millions d'euros en dix ans pour rénover d'anciennes maisons de mineurs. « Les engagements pris par le gouvernement précédent sont tenus », a souligné le Premier ministre à la sortie d’une réunion avec les élus à la mairie de Douai.
Outre la confirmation des promesses financières faites par l'Etat en mars 2017, un arrêté classant 150 communes de l’ancien bassin minier en « bassin urbain à dynamiser »  est paru hier au Journal officiel. Pendant trois ans, les entreprises qui s’y installeront bénéficieront « d’allègements fiscaux très importants », a souligné Edouard Philippe. Il a également donné sa lettre de mission au nouveau délégué interministériel pour le « renouveau »  du bassin, Alain Neveü, qu'il avait nommé en octobre.
La mission de ce dernier qui sera basé à Oignies, dans le Pas-de-Calais, consistera à « proposer, mettre en place et animer une gouvernance politique et un dispositif de travail technique », afin d'établir un « partenariat de confiance entre l'Etat et les collectivités locales »  concernées.
Le taux de pauvreté de l'ancien bastion du charbon français, où vivent 1,2 million de personnes, atteint 23,1%, contre 14,5 % au niveau national. Pour tenter une renaissance après des décennies de crise marquées par la fin de l’exploitation du charbon dans les années 1990, le plan prévoit des enveloppes spécifiques. Outre 10 millions d'euros par an pour réhabiliter quelque 23 000 logements miniers, dont les fameux corons, un « fonds de soutien stratégique »  est également prévu. En 2018, comme en 2017, il a été abondé de 10 millions d'euros, a rappelé Edouard Philippe.
Comme l'an dernier, une enveloppe de 4,5 millions d'euros ira en 2018 aux ménages les plus fragiles « dans le cadre de l’insertion économique ».

Télécharger la liste des communes classées en bassin urbain à dynamiser.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site