Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mardi 26 avril 2016
Economie

Artisanat du bâtiment : première hausse de l'activité depuis près de quatre ans

Dans sa note de conjoncture publiée la semaine dernière, la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) vient d’annoncer « les premiers signes de croissance de l’activité »  au premier trimestre 2016 « après 15 trimestres de baisses consécutives ». Si plusieurs indicateurs sont « en positif », selon la confédération - qui envisage que cette amélioration « pourrait se poursuivre sur les prochains mois »  - , ce redressement reste, à ses yeux, toutefois « fragile ».
Après trois années en baisse (-3 % en 2013 et 2015, - 1,5 % en 2014), l’activité globale a augmenté de 1 % au premier trimestre 2016. Ces bons résultats sont portés par la construction neuve (+1,5 % contre -6 % au premier trimestre 2015), avec plus de 351 000 logements commencés en février 2016 (en cumul sur 12 mois), soit une hausse de 2,5 %. « Je veux espérer qu’une tendance positive se consolidera dans les mois à venir avec la hausse à ce jour constatée de 7,7 % du nombre de permis de construire grâce à l’effet de la prolongation du dispositif Pinel et du renforcement du PTZ+ », a indiqué Patrick Liébus, président de la Capeb.
Une progression également soutenue par le dynamisme du marché de la performance énergétique. L’entretien-rénovation est ainsi en hausse de 0,5 % au premier trimestre alors que les travaux d’amélioration énergétique enregistrent une progression de 1,5 %.
Si Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, « se félicite de la consolidation et l’amplification de la reprise dans un secteur-clé pour la croissance », Patrick Liébus reste, quant à lui, prudent : « Rien n’est acquis. Dans ce contexte, certaines dispositions du projet de loi Sapin II sont extrêmement dangereuses. Elles porteront un gros coup à nos métiers, dans un secteur qui continue de souffrir de nombreux cas de concurrence déloyale ».
D'autant que cette reprise cache encore des écarts géographiques. Certaines régions comme la Bourgogne-Franche-Comté et l'Ile-de-France sont en recul quand d'autres affichent des taux de reprise de 2 ou 3 % affiche une reprise de 3% au premier trimestre 2016 (Bretagne, Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon).

Télécharger l’enquête de conjoncture de la Capeb.


S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site