Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du vendredi 26 avril 2013
Economie mixte

SPL : un guide sur les modalités pratiques du « in house »

« Près de trois ans après leur création par la loi du 28 mai 2010 et six mois après le classement sans suite par la Commission européenne de la plainte du Medef à leur encontre, une centaine de sociétés publiques locales (SPL) ont vu le jour », annonce la Fédération des Entreprises publiques locales (EPL) dans un communiqué publié hier. Conforme au droit communautaire, la loi de mai 2010 dispense les collectivités locales de mettre en concurrence leurs SPL pour leur confier des missions, car elle considère que ces entreprises leur appartiennent en totalité, ne pouvant travailler que pour leurs actionnaires publics, sur leur territoire. La loi a cependant posé une condition préalable à cette relation directe, le fameux « in house » : les collectivités locales doivent exercer sur leur SPL un contrôle analogue à celui qu’elles exercent sur leurs propres services. Le législateur a toutefois laissé aux collectivités locales le soin d’organiser les conditions d’exercice de ce contrôle à la fois décisionnel et organique, rappelle la Fédération des EPL dans son communiqué.
«
Pour épauler les élus locaux dans la mise en uvre d’un contrôle analogue effectif », la fédération a donc élaboré un guide « qui compile les bonnes pratiques déployées localement » ainsi que ses « recommandations issues de son expertise juridique et d’une analyse fine de la jurisprudence », explique Jean-Léonce Dupont, le président de la fédération.
Quel dipositif statutaire mettre en place ? Comment assurer un contrôle analogue en cas d’actionnariat multiple ? Quel est le rôle dévolu aux élus locaux en matière de « in house » ? Autant de questions auxquelles ce guide entend apporter des réponses précises.

Télécharger le guide.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site