Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mercredi 8 octobre 2003
Economie mixte

Le congrès des sociétés d'économie mixte (SEM) se penche sur les futurs transferts de compétences

Le 37e Congrès des sociétés d'économie mixte (SEM) a débuté mardi à Nantes, où les responsables des quelque 1 200 entités doivent étudier pendant deux jours les nouveaux transferts de compétences aux collectivités prévus par la future loi de décentralisation. La Fédération des SEM estime que les secteurs des communications électroniques, de la santé et des aéroports peuvent, en particulier, faire l'objet de la création de nouvelles entités. Une SEM associe des collectivités, majoritaires à son capital, et des partenaires économiques privés. Près de 1 200 SEM emploient 66 400 personnes en France et réalisent un chiffre d'affaires annuel de 13 milliards d'euros. Près de la moitié de ces sociétés ont pour objet les déplacements. Des formules similaires aux SEM existent partout en Europe. Selon Albert Mahé, président de la fédération, quelque 200 projets de SEM sont en cours de création. Le secrétaire d'Etat au Tourisme, Léon Bertrand, a inauguré le congrès en rappelant qu'une SEM sur quatre a pour objet le développement touristique. Dans ce domaine, une SEM peut être amenée à construire et gérer des équipements tels que des remontées mécaniques, des ports de plaisance, des parcs de loisirs ou des monuments. "Le tourisme ne peut désormais se développer qu'en partenariat entre le public et le privé", a estimé M. Bertrand.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site