Édition du vendredi 5 juin 2015


Imprimer Imprimer

Rentrée 2015 : publication de la circulaire ministérielle

La ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a publié hier sa circulaire relative à la rentrée 2015. Adressée à tous les acteurs du monde éducatif, cette circulaire d’une dizaine de pages dresse les grandes lignes de la politique gouvernementale en matière d’éducation pour l’année à venir. Au-delà de la description de l’évolution des programmes, la ministre insiste sur le rôle des collectivités locales, estimant que le dialogue avec celles-ci constitue « un levier essentiel pour la réussite des élèves ».
La ministre se félicite de la généralisation de la réforme des rythmes scolaires, et pose comme « chantier prioritaire » de la période à venir la maîtrise de la langue française. Une « attention particulière » devra être portée à l’intégration dans les écoles des enfants non francophones nouvellement arrivés et des enfants des familles de gens du voyage. Il est demandé notamment aux communes de « garantir l’accès rapide à l’école pour ces élèves ».
Au chapitre de l’accueil à l’école des enfants handicapés, la ministre rappelle que 5 000 AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) se sont vus proposer un CDI cette année, et que le mouvement se poursuivra l’an prochain. Par ailleurs, « à la rentrée 2015, 100 unités d'enseignement (UE) supplémentaires, actuellement situées dans les établissements médico-sociaux, seront relocalisées au sein même des établissements scolaires, ce qui portera leur nombre total à près de 300. » La ministre confirme par ailleurs le soutien des Caf aux communes pour le financement de l’accès des élèves handicapés aux activités périscolaires (comme l’avait annoncé François Hollande en décembre dernier).
Un chapitre de la circulaire est consacré à « l’égalité », et notamment « l’action contre les déterminismes sociaux et territoriaux ». Rappelant qu’un élève sur dix « vit dans une famille pauvre », la ministre se félicite de la « refondation » du réseau d’éducation prioritaire, avec les établissements Rep et Rep+ (lire Maire info du 18 décembre 2014). La ministre rappelle qu’un objectif de 50 % de scolarisation des enfants de moins de trois ans en Rep+ a été fixé, ce qui requiert « une réelle concertation avec les partenaires territoriaux ». Autre implication des collectivités : les académies sont appelées à « se rapprocher des collectivités territoriales » pour « lutter contre les inégalités territoriales (…) et se fixer des objectifs partagés en matière de mixité sociale » dans les écoles.
Le texte revient, naturellement, sur les projets éducatifs territoriaux (PEdT), qui doivent être « généralisés en 2015 », et qui « permettent aux collectivités territoriales de proposer à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité avant, pendant et après l'école, organisant ainsi la complémentarité des temps éducatifs ». L’inclusion d’un volet « laïcité et citoyenneté » dans chaque PEdT est « encouragée » – c'est d'ailleurs ce qu'estime, aussi, le groupe de travail Laïcité de l'AMF, qui a fait hier une déclaration dans le même sens.
La ministre souhaite enfin que le gouvernement et les collectivités partagent les mêmes « orientations » pour « réduire les écarts de réussite scolaire et le nombre de décrocheurs », notamment à travers le volet éducatif des contrats de ville.
F.L.

Télécharger la circulaire Rentrée 2015

Édition du vendredi 5 juin 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France