Édition du jeudi 27 novembre 2003


Imprimer Imprimer

Le maire de Nancy et président de la ccommunauté urbaine, André Rossinot, s'inquiète de l'avenir de la verrerie Daum en difficulté

Le maire de Nancy et président de la communauté urbaine, André Rossinot, a adressé mardi une lettre à la direction de la verrerie Daum en difficulté, s'inquiétant du manque de "garanties durables quant au devenir des personnels" et demandant une réunion de travail. "La mise en oeuvre de votre plan (de continuation) entraînerait de facto un affaiblissement certain de l'outil industriel de Nancy", écrit le maire au dirigeant de Daum, en redressement judiciaire et qui prévoit 56 licenciements sur 272 emplois. "La situation des personnels (...) n'est absolument pas éclaircie et ne comporte pas de garanties durables quant à leur devenir", s'est encore inquièté le maire. Les salariés de la verrerie Daum ont demandé pour leur part à la direction un "plan stratégique crédible" pour préserver l'emploi. A l'instar des représentants des salariés CFDT du groupe, la communauté urbaine réclame une "réunion de travail" pour évoquer l'évolution du plan social et le plan de continuation. Elle rappelle que, pour venir en aide à Daum "dont le nom est irrémédiablement lié à Nancy", elle a acquis le site historique de la rue des Cristalleries en 1994 et reconstruit l'usine nancéienne en 1998. Les élus CFDT, qui ont déjà rencontré les collectivités locales (région, département, communauté urbaine), les ont invitées "à mouiller leur chemise" pour sauver l'emploi. Ils ont réclamé la tenue d'une "table ronde" entre dirigeants de Daum et représentants de ces collectivités locales afin d'imaginer une stratégie de survie de l'entreprise. Pour Philippe Faveaux, secrétaire général de la CFDT 54, le plan de restructuration de Daum sur les deux sites de Nancy et Vannes-le-Châtel (Meurthe-et-Moselle) se résume à "la chronique d'une mort annoncée". "Il est clair que la sous-traitance est progressivement envisagée (...) La marque Daum continuera peut-être à exister mais ce ne sera fait ni à Nancy, ni à Vannes-le-Châtel", a insisté M. Faveaux. En échange de garanties sur le maintien de la production à Nancy, les salariés demandent que les collectivités locales participent - comme elles l'ont déjà fait dans le passé - à la pérennisation du site de Vannes-le-Châtel et qu'un pôle de création et de recherche soit mis en place avec le potentiel universitaire local pour créer des produits nouveaux. Ils réclament également le rapatriement à Nancy du siège situé à Levallois-Perret. La verrerie Daum, née à la fin du XIXème siècle, est un des symboles du savoir-faire verrier lorrain et a attaché son nom au style Art Nouveau de l'Ecole de Nancy. Le comité d'entreprise devant entériner le plan social est prévu pour le 22 décembre.c=ht
Édition du jeudi 27 novembre 2003 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr