Édition du lundi 17 octobre 2016


Imprimer Imprimer

RSA : le nombre d'allocataires diminue pour la première fois

Pour la première fois depuis la création du revenu de solidarité active (RSA) en 2009, le nombre de bénéficiaires a baissé. C’est ce que rélève la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) dans son dernier numéro de « RSA conjoncture ». Ainsi, après avoir connu un net ralentissemente la hausse entre mars 2015 et mars 2016 (+0,7 %), le nombre de bénéficiaires a décru de 1,2 % entre juin 2015 et juin 2016. Ils passent de 1,895 million à 1,871 million d’allocataires.
« Cette diminution concerne l’ensemble des foyers, qu’ils bénéficient ou non d’une majoration de leur allocation liée à leur situation d’isolement avec enfant(s) à charge ou à naître », indique la Cnaf. Dans le détail, cette baisse concerne 1,641 million de bénéficiaires du RSA socle (-0,9 % entre juin 2015 et juin 2016) et 230 000 bénéficiaires du RSA majoré (-0,4 % entre juin 2015 et juin 2016).
Si cette diminution impactera les dépenses sociales des départements à la baisse, la Cnaf n’explique guère les raisons de ce recul. Elle observe seulement que le nombre d’entrants dans le RSA socle en provenance de la prime d’activité a baissé de 20 000 foyers entre mars et juin. Selon elle, « cette évolution peut s’expliquer par le fait que la situation d’un bénéficiaire sortant de la prime d’activité n’ouvre droit au RSA que s’il en fait la demande, ce qui peut donc avoir un impact sur le recours au RSA ».
Pour appel, depuis le 1er janvier 2016, la prime d'activité a remplacé le RSA activité (ainsi que la prime pour l'emploi). La prime d'activité est un complément de revenu, sous conditions de ressources, pour les travailleurs modestes (moins de 1500 euros net par mois pour une personne seule). 5,6 millions de Français devaient pouvoir en bénéficier selon les estimations. En juin 2016, la Cnaf indiquait que moins de la moitié, soit 2,4 millions de personnes, en avaient effectivement bénéficié.
De plus, en corrigeant les données des variations saisonnières et en neutralisant l’effet des revalorisations du barème, « les effectifs diminuent de 1,5 % entre mars et juin 2016, confirmant la baisse déjà observée au trimestre précédent (- 0,9 % entre fin 2015 et mars 2016) », note la Cnaf.
Depuis le début de l’année 2016, les Caf ont versé 5,26 milliards d’euros au titre du RSA socle, observant une « relative stabilité » par rapport au second semestre 2015.

Télécharger le dernier numéro de RSA conjoncture.
Édition du lundi 17 octobre 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France