Édition du vendredi 8 février 2013


Imprimer Imprimer

Métropole marseillaise : création d'une mission interministérielle

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé hier la création d'une mission interministérielle afin de « réunir les moyens de l'Etat et des collectivités territoriales » sur le projet de création d'une grande métropole marseillaise que le gouvernement appelle de ses voeux. « Le Premier ministre a décidé de créer une mission interministérielle d'appui à la réalisation du projet métropolitain Aix-Marseille Provence, afin de réunir les moyens de l'Etat, de ses établissements publics, ainsi que ceux des collectivités territoriales, de leurs groupements et des autres partenaires locaux qui ont décidé d'appuyer les progrès du projet métropolitain », a ainsi annoncé Matignon dans un communiqué.
« Cette mission, installée par Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, travaillera à l'approfondissement des dimensions économiques, sociales et culturelles du projet, dans la suite des travaux engagés lors de la conférence métropolitaine de décembre 2012 », précise le texte. Elle aura également pour objectif de concourir « à la préparation juridique et financière de la mise en place de la future métropole dont la création sera prévue par le projet de loi de décentralisation ». La mission sera placée sous l'autorité du préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et sera dirigée par le préfet délégué Laurent Thery, en charge du projet métropolitain. Elle s'appuiera également sur « un conseil des élus, composé des présidents des six intercommunalités de l'aire urbaine de Marseille, de maires désignés par ces intercommunalités, du maire de Marseille, du président du conseil régional Provence-Alpes-Côte-d'Azur et du président du conseil général des Bouches-du-Rhône, et sur un conseil des partenaires, rassemblant les différentes personnes morales de droit public et privé engagées dans la réussite du projet métropolitain », précise encore le communiqué de Matignon.
Face à l’opposition farouche des intercommunalités voisines de Marseille au projet de métropole, le gouvernement semble donc avoir décidé de ne pas passer en force. Vendredi dernier, une centaine de maires opposés à la création de la future métropole avaient proposé un projet alternatif, baptisé EPOC pour « Etablissement public opérationnel de coopération ». Au coeur de la discorde figure notamment la crainte que la création de la métropole ne se résume à faire combler le déficit financier de Marseille par les territoires voisins.
Édition du vendredi 8 février 2013 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France