Édition du jeudi 24 octobre 2002


Imprimer Imprimer

La Commission des lois du Sénat propose ses amendements au projet de loi constitutionnelle sur la décentralisation

La Commission des lois du Sénat a adopté 38 amendements au projet de loi constitutionnelle relatif à l’organisation décentralisée de la République, sur la base du rapport de René Garrec. Elle souscrit «pleinement à la démarche et aux objectifs» du projet ; elle a jugé «nécessaire de faire franchir une étape supplémentaire à la décentralisation». Les amendements adoptés vise d’abord à «donner davantage de substance au principe de libre administration des collectivités territoriales» : - en séparant clairement le pouvoir réglementaire des collectivités territoriales de celui du Premier ministre, par la modification de l’article 21 de la Constitution (article additionnel après l’article premier) ; - en posant le principe de l’interdiction de la tutelle d’une collectivité territoriale sur une autre tout en permettant à la loi de désigner une collectivité «chef de file» pour l’exercice des compétences croisées (article 4) ; - en exigeant que les recettes fiscales et les autres ressources propres des collectivités territoriales représentent, pour chaque catégorie d’entre elles, une part prépondérante de l’ensemble de leurs ressources (article 6) ; - en imposant que toute suppression d’une recette fiscale perçue par les collectivités territoriales donne lieu à l’attribution d’une recette fiscale d’un produit équivalent (article 6) ; - en prévoyant non seulement que tout transfert de compétences entre l’Etat et les collectivités territoriales mais aussi toute charge imposée aux collectivités territoriales par des décisions de l’Etat soient accompagnés du transfert concomitant de ressources garantissant la compensation intégrale et permanente de ces charges (article 6) ; - en précisant que les dispositifs de péréquation institués par la loi ont pour objet de compenser non seulement les inégalités de ressources mais également les inégalités de charges entre collectivités territoriales (article 6) ; - en renvoyant les modalités d’application de l’article 72-2 nouveau de la Constitution, relatif à l’autonomie financière des collectivités territoriales, à une loi organique votée dans les mêmes termes par les deux Assemblées (article 6). Ces amendements visent par ailleurs à «préciser certaines procédures» : - en encadrant davantage les expérimentations conduites par l’Etat qui devront être autorisées par la loi et avoir un objet et une durée limités (article 2) ; - en aménageant les mécanismes de démocratie directe locale (article 5) : les électeurs pourront demander l’inscription à l’ordre du jour d’une assemblée locale d’une question relevant de sa compétence ; la Commission des lois a supprimé l’inscription dans la Constitution de la possibilité d’organiser une consultation sur la simple modification de l’organisation d’une collectivité se substituant à des collectivités existantes ou sur la modification des limites des collectivités territoriales ; - en prévoyant un délai de 30 jours entre le dépôt et l’examen en première lecture d’une révision constitutionnelle (article additionnel après l’article 11). Pour la commission sénatoriale, il s’agit aussi de «clarifier et sécuriser le cadre constitutionnel proposé pour l’Outre-mer» : - en mentionnant la Nouvelle-Calédonie dans le titre XII pour qu’elle puisse bénéficier des avancées prévues pour les autres collectivités territoriales de la République (article 7) ; - en permettant à une partie d’une collectivité située Outre-mer de changer de régime, le consentement des électeurs de l’ensemble de la collectivité concernée devant toutefois être préalablement recueilli (article 7) ; - en interdisant toute possibilité d’adaptation et de réglementation, par les collectivités régies par l’article 73 dans le domaine de la loi, lorsque sont en cause les conditions essentielles d’exercice d’une liberté publique (article 8) ; - en permettant à une loi organique de préciser et compléter les matières régaliennes non susceptibles de transfert aux assemblées locales (article 8) ; - e
Édition du jeudi 24 octobre 2002 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France