Édition du vendredi 9 octobre 2020


    Imprimer Imprimer

Label « Capitale française de la culture » : c'est parti !

 

Les candidatures pour le nouveau label « Capitale française de la culture » ont été ouvertes hier. Décerné tous les deux ans, ce label récompense « une ville moyenne ou un groupement de communes comptant de 20 000 à 200 000 habitants ». Le lauréat sera connu en mars prochain et le projet culturel retenu bénéficiera d’une subvention d’un million d’euros (500 000 euros de l’État et 500 000 euros de la Caisse des dépôts).

Un nouveau label
Ce label, lancé hier par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, associe la Caisse des dépôts, les directions régionales des affaires culturelles, plusieurs ministères et « l’ensemble des associations représentant les élus » (1). Il s’agit, explique la ministre, « d’encourager, de valoriser et de soutenir les nombreuses collectivités qui font le choix de la culture pour dynamiser voire revitaliser leur territoire ». Objectif de ce label : « Mettre en valeur le dynamisme et l’attractivité de nos territoires en distinguant tous les deux ans un projet ambitieux, structurant et innovant centré sur l’art et la culture. » « La phase de candidature de même que la mise en œuvre du programme de la ville choisie seront l’occasion de repenser les solidarités territoriales en créant de nouvelles connexions, de repenser les circulations et les propositions culturelles », souligne le ministère. 
Les associations d’élus ont été associées en amont de ce nouveau projet – acté en mai 2019 lors du 4e comité interministériel du tourisme. Après des « réunions informelles » avec les associations, elles ont été conviées à un comité de pilotage, qui s’est tenu en juillet dernier, « afin d’entériner le cahier des charges et le calendrier ». 
Il s’agit bien d’un nouveau label, différent de celui des « capitales européennes de la culture » qui existe depuis près de 40 ans. Le gouvernement s’est inspiré d'expériences menées notamment au Royaume-Uni (City of culture) et en Italie (Capitale italiana della cultura), qui « ont démontré un réel impact quant à l’attractivité des villes désignées capitales culturelles pour un an », donnant une « réelle visibilité nationale, voire internationale à certaines villes ». 
Un jury composé de personnalités du monde culturel et de spécialistes du développement culturel sera chargé d’examiner les candidatures et de désigner le lauréat. 

Calendrier
Les collectivités intéressées ont jusqu’au 31 décembre pour candidater (lien disponible ci-dessous). Leur pré-projet devra « présenter une vision et une stratégie culturelle claires et cohérentes au regard de huit critères », détaillés sur le site internet du label : le caractère innovant du projet, la transmission artistique et culturelle, la participation des habitants, le rayonnement international, l’accessibilité, la solidarité territoriale, la capacité de mise en œuvre et enfin l’inscription dans la durée. Les candidatures seront d’abord examinées par les Drac (directions régionales des affaires culturelles), avant une réunion du jury qui, début février prochain, désignera au maximum une « short list » de 10 projets retenus. 
Une fois retenues, les villes ou groupement auront jusqu’à la mi-mars pour rendre un « projet détaillé ». Elles seront auditionnées par le jury entre le 22 et le 26 mars, avant l’annonce à la fin du mois de mars du lauréat, qui deviendra Capitale française de la culture en 2022.
Pour la première étape, ouverte depuis hier, les collectivités intéressées peuvent remplir le dossier de pré-sélection en ligne, qui servira de base à la sélection de la « short list ». Ce dossier est composé de la réponse à une quinzaine de questions, accompagnée d’une « présentation synthétique du projet, du programme et des actions qui seront conduites durant l’année d’obtention du label » et d’un dossier « d’une vingtaine de pages » pour « mettre l’accent sur tel ou tel point de leur candidature ». 

F.L.

Accéder au site de candidature. 
Télécharger le vade-mecum du ministère. 

(1) Sont partenaires : l’AMF, l’ADF, Régions de France, France urbaine, Villes de France, l’ADCF, Villes et Banlieue, l’AMRF, l’APVF et la Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la culture.

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2

Édition du vendredi 9 octobre 2020 image
Journal Officiel

Journal Officiel du vendredi 9 octobre 2020

Ministère de l'Intérieur
Ministère de l'Intérieur
Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France