Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mardi 20 février 2018
Culture

Extension des horaires des bibliothèques : premières réponses attendues aujourd'hui

Emmanuel Macron met sur les rails aujourd'hui aux Mureaux (Yvelines) l’extension des horaires des bibliothèques, l’une de ses promesses de campagne, sur laquelle l’académicien Erik Orsenna a mené une consultation ces derniers mois. À cette occasion, Érik Orsenna et Noël Corbin, inspecteur des affaires culturelles, présenteront le rapport de la mission « Voyage au pays des bibliothèques - Lire aujourd'hui, lire demain »  qu’ils ont menée depuis septembre pour sensibiliser les élus et les professionnels des lieux de lecture.
Le président a choisi cette commune de banlieue, située à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Paris, parce que sa médiathèque est ouverte tous les dimanches après-midi, une initiative encore rare en France. Accompagné de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, Emmanuel Macron entend « donner une impulsion politique »  pour encourager davantage de communes à ouvrir davantage le soir et le week-end les 16 500 bibliothèques et points de lecture de France, selon l’Élysée.
Durant la campagne, le candidat En Marche avait déploré que les bibliothèques ne soient ouvertes que 41 heures par semaine dans les grandes villes « contre 98 heures à Copenhague ». « C’est une inégalité fondamentale: ce sont ceux qui n’ont pas accès, chez eux, à la lecture ou à une activité culturelle, qui en pâtissent le plus », avait-il souligné dans son programme.
« Ce n’est pas à l’État d’imposer cette mesure », selon l’Élysée – en dehors des bibliothèques universitaires qui, elles, dépendent directement de lui. Elle se heurte en effet à un manque de moyens financiers dans un contexte de baisse des dotations aux collectivités territoriales. Érik Orsenna n’est nullement insensible à cette question, puisqu’il déclarait en novembre, pendant le Congrès des maires, dans une interview à Maire info, que « l’on ne peut pas demander aux maires de dépenser l’argent qu’on leur retire ». Un premier geste a été fait toutefois par le gouvernement, pendant la discussion sur le projet de loi de finances pour 2018 : la DGD (dotation globale de développement), gelée depuis des années, a fait l’objet d’un coup de pouce de 8 millions d’euros sur sa composante relative aux bibliothèques.
Il reste à savoir ce que contiendra le rapport Orsenna – notamment s’il s’est penché sur le chiffrage précis du coût d’une mesure d’extension des horaires, et ce que proposera concrètement le gouvernement. Ouvrir des bibliothèques en soirée, voire le dimanche, représente un coût non négligeable en fonctionnement et peut engendrer des négociations tendues avec les personnels concernés.
L’AMF, si elle n’est naturellement pas défavorable à l’extension des horaires des bibliothèques, a depuis longtemps posé la question du coût de la mesure, et appelé l’attention du gouvernement sur le fait que la DGD sert, initialement, à financer les travaux d’entretien ou de rénovation. Dans un contexte où, faut-il le rappeler, le gouvernement appelle les collectivités à limiter au maximum l’augmentation des dépenses de fonctionnement, il va donc falloir que des solutions soient proposées aux maires pour étendre les horaires des bibliothèques sans grever leurs budgets de fonctionnement. Réponse dans la journée.
F.L. (avec AFP)
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site