Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du vendredi 16 juin 2017
Culture

Erik Orsenna, nouvel « ambassadeur » de la lecture, veut convaincre les collectivités d'ouvrir davantage les bibliothèques

L'écrivain et académicien Erik Orsenna est le nouvel « ambassadeur »  de la lecture de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, chargé de convaincre les collectivités territoriales d'ouvrir davantage les bibliothèques publiques. « J’ai proposé à Erik Orsenna, qui a accepté, d'être ambassadeur de bonne volonté auprès des collectivités »  pour les bibliothèques, a annoncé hier Françoise Nyssen au congrès de l'Association des bibliothécaires de France (ABF).
L'écrivain dont le nom avait circulé pour être ministre de la Culture va entreprendre « un Tour de France »  pour convaincre les directions régionales des affaires culturelles (Drac) de la nécessité d'ouvrir plus longtemps les bibliothèques.
L’adaptation des horaires d’ouverture des bibliothèques est un « engagement de campagne du président de la République. Et c’est une mesure que je serai attachée à mettre en œuvre, je veux vous le dire », a déclaré Françoise Nyssen, dans son intervention. « L'enjeu, c’est d’adapter les horaires aux contraintes des usagers », a-t-elle précisé en soulignant qu'une « bibliothèque qui ouvre de 10 à 17 heures en semaine, comme c’est le cas dans beaucoup d’endroits, n’est pas accessible pour ceux qui travaillent ».
« Il faut réfléchir à l’opportunité d’ouvrir davantage en soirée et le week-end, comme cela se fait d’ailleurs déjà chez beaucoup de nos voisins européens », selon la ministre de la Culture.
« Les bibliothèques ont un rôle fondamental à jouer dans la reconquête culturelle qui s’amorce », a affirmé Françoise Nyssen. Mais si la France possède « un réseau de lecture publique très dense, avec plus de 16 000 bibliothèques et relais de lecture, près de 20% de la population n'a pas accès à la lecture publique dans de bonnes conditions », a-t-elle déploré.
« Chaque collectivité qui souhaite adapter les horaires de sa bibliothèque peut bénéficier d’une aide pour la prise en charge des dépenses de personnel et coûts supplémentaires », a-t-elle rappelé. Cette aide, promise fin 2015 par la ministre de la Culture de l'époque, Fleur Pellerin, a été actée par décret quelques mois plus tard (lire Maire info du 11 avril 2016).
Françoise Nyssen a également indiqué avoir « engagé les discussions avec les ministres de l'Intérieur et du Budget, pour que les moyens dont nous disposons dans la loi de finances pour 2018 soient à la hauteur de notre ambition ». « Une telle extension des horaires d’ouverture doit s'effectuer selon les besoins locaux », réagit ce matin l’AMF qui rappelle que « cette aide est déduite de l’enveloppe du concours particulier de la dotation générale de décentralisation (DGD), qui sert à financer les projets courants de construction et d’équipement des bibliothèques municipales et dont le montant de l'enveloppe a été diminué de 9% en 2017 ». L'association craint aussi que les discussions menées par les collectivités sur l'extension horaire des bibliothèques « puissent s'avérer difficiles avec les agents concernés, voire même se heurter à des oppositions ».
La Nuit de la lecture, initiative de la précédente ministre de la Culture, Audrey Azoulay, pour l'ouverture plus tard des bibliothèques, sera reconduite le 20 janvier prochain : « Notre ambition, pour cette seconde édition, c’est d’accentuer la place donnée à la jeunesse et à l’éducation. Vous serez donc invités à multiplier les partenariats locaux non seulement avec les librairies, mais aussi avec les écoles, collèges et lycées », a dit Françoise Nyssen aux bibliothécaires. (Avec AFP)
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site