Édition du lundi 21 novembre 2005


Imprimer Imprimer

88ème congrès de l'AMF : les élus cherchent un «nouveau dialogue» avec l'Etat

Le 88ème congrès des maires et présidents s’ouvre demain à Paris, jusqu’à jeudi sur le thème «Le maire et l'Etat: pour un nouveau dialogue et une confiance retrouvée.» Ce lundi, devait en préambule se tenir la traditionnelle réunion annuelle des élus d’Outre-mer. Pour Jacques Pélissard, président de l'AMF, «il faut sortir de l’incompréhension» ; il insiste sur ce que les maires attendent de l’Etat: adaptation de son organisation, clarification des pouvoirs de maires, octroi des moyens humains et financiers nécessaires. Les élus devraient aussi largement aborder la question des banlieues. «Face à ce problème très complexe, il faut avoir une approche cohérente et globale, explique le président de l'AMF dans un entretien au "Moniteur des TP" (18/11). Le maire se trouve au cœur du dispositif. C'est le fantassin de la sécurité sur sa commune. Il joue un rôle essentiel en matière de prévention car il connaît les attentes et les préoccupations de la population et n'hésite pas à dialoguer avec les jeunes. Le maire est responsable en matière d'équipement scolaire, il exerce la police administrative sur sa commune et veille à la sécurité des bâtiments publics. Le projet de loi annoncé en matière de prévention devrait conforter son rôle mais il faut aussi augmenter ses pouvoirs et ses moyens sur le plan juridique et financier. Lors de notre congrès, nous aborderons ces problèmes dans nos ateliers sur le logement social, la politique de la ville et les attentes culturelles.» Pour sa part, le Premier ministre devrait intervenir lors de la séance solennelle d'ouverture, et le ministre de l'Intérieur en clôture. Plus interactifs que les précédents, avec de nombreux échanges et témoignages, ces trois jours permettront aux maires et présidents de communautés d’être au cœur de l'actualité. Quatre grands débats sont prévus : services publics en milieu rural, permettant de tirer le bilan de la Conférence nationale ; intercommunalité, au moment où la Cour des comptes s'apprête à publier un rapport sur ce sujet ; relations financières entre les maires et l'Etat ; sécurité juridique des élus locaux. Les travaux en ateliers porteront sur l'emploi, la santé, le logement, l'habitat, l'urbanisme, l'environnement, la gestion des aires d'accueil, etc. Et, comme tous les ans, alors que la loi de finances sera en cours d’examen, les maires se pencheront jeudi sur leurs ressources financières. Ils aborderont ainsi, notamment, le problème du «bouclier fiscal» et de l'aménagement de la taxe professionnelle. A noter que des points d'informations techniques, fonctionnant comme des «guichets», permettront aux maires d'obtenir des réponses précises à leurs problèmes. En parallèle, le Salon des maires et des collectivités locales (SMCL) fêtera cette année sa dixième édition. Accueillant près de deux tiers de responsables territoriaux et un tiers d'élus locaux, le SMCL attend, sur 50.000 m2, près de 800 exposants et de 50.000 visiteurs. Seize ateliers techniques seront organisés. Les trophées de l'innovation seront remis mardi par un jury présidé par André Laignel, secrétaire général de l'AMF.c=http://www.upda
Édition du lundi 21 novembre 2005 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France