Édition du Lundi 16 janvier 2017


Imprimer Imprimer

Vague de froid : le gouvernement appelle les collectivités à la mobilisation

Face à la « vague exceptionnelle » de grand froid qui doit toucher la France à partir de demain, le gouvernement a mis en place, samedi, un « pilotage national quotidien ». Ce dispositif permettra d’anticiper les conséquences de cet « épisode exceptionnel » en matière d’hébergement d’urgence et de « mobiliser en temps réel des dispositifs complémentaires si nécessaires », a annoncé le Premier ministre, Bernard Cazeneuve.
Parmi les différentes mesures qui doivent être mises en place, le chef du gouvernement a demandé que des « bilans quotidiens des besoins » soient établis avec les préfets et que « des places exceptionnelles nécessaires et les renforcements d’effectifs correspondants » soient mobilisés.
Cette vague de froid nécessitera, selon le Premier ministre, « la pleine mobilisation des collectivités territoriales et des grands opérateurs associatifs ». Ce dernier leur demande de rendre disponibles, entre autres, des gymnases, des salles communales mais aussi des accueils de jour afin d’héberger les personnes - sans domicile fixe notamment - qui pourraient être en difficulté.
Le rôle que doivent jouer les collectivités lors de la survenance d’une vague de froid exceptionnel est rappelé dans le guide national relatif à la prévention et à la gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid (lire Maire info du 6 janvier). Plusieurs aspects doivent ainsi être surveillés : en premier lieu les personnes sans domicile fixe, mais aussi les personnes isolées, fragiles, les habitants en situation de précarité énergétique et les travailleurs, notamment tous ceux qui travaillent en plein air (chantiers, voie publique, etc.). Les maires doivent ouvrir et rendre accessibles aux services sociaux les registres communaux recensant les personnes fragiles.
Bernard Cazeneuve a également ordonné la mobilisation de la « sécurité civile, la police et la gendarmerie ainsi que les sapeurs-pompiers pour le repérage et la mise à l’abri des personnes concernées ». Il a, par ailleurs, rappelé que plus de 10 000 places supplémentaires ont déjà été mobilisées au titre de la période hivernale. Pour l’hébergement des personnes sans domicile fixe, le dispositif permet d’ouvrir des places temporaires de façon exceptionnelle mais aussi « l’intensification des maraudes ».
« Personne ne devra rester dans la rue, ni sans domicile fixe, ni migrant, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux. Je veux et le gouvernement souhaite que tout soit mis en œuvre pour qu'il n'y ait rien, aucun mort, aucun blessé par grand froid et c'est pour cela que le Premier ministre a souhaité que nous activions le plan grand froid qui va être mis en oeuvre sur tout le territoire et contrôlé de façon permanente. »
S’il n’y a pas de coupures d'électricité programmées pour le moment, le gestionnaire du Réseau de transport d’électricité (RTE) a annoncé, vendredi, qu’il pourrait être contraint de déclencher, dès demain, certaines mesures exceptionnelles.
Selon Météo France, cette vague de froid devrait attendre son pic mercredi dans la journée, pour se poursuivre au moins jusqu’en fin de semaine. Si elle n’a pas de commune mesure avec les vagues de froid historiques de 1956 ou de 1985, c’est la première fois depuis 2012 que la France connaîtra un froid aussi généralisé et potentiellement durable.

Édition du Lundi 16 janvier 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr