Édition du vendredi 21 décembre 2007


Imprimer Imprimer

L'année 2005 se caractérise par une nouvelle progression des dépenses d'investissement des communes

Le total des dépenses budgétaires de fonctionnement des communes atteint 59,7 milliards d'euros en 2005, soit une progression annuelle de +3,1% contre +2,5% l'année précédente. Cette plus forte évolution s'explique notamment par un impact moins fort des transferts de dépenses vers les groupements à fiscalité propre (GFP). C’est ce que révèle une étude réalisée par la direction de la comptabilité publique. Ce travail, a réalisé à partir de l’exploitation exhaustive des comptes de gestion des communes de métropole et d’outre-mer tenus par les comptables du Trésor et receveurs municipaux, montre qu’ en 2005, les charges réelles des communes ont enregistré une hausse de 2,9%. Ce dynamisme est principalement imputable aux dépenses de personnel (+3,9%) mais aussi aux achats et charges externes (+3,4%), les deux principaux postes de dépenses des communes. Dans le même temps, les produits réels de fonctionnement restent dynamiques (+2,6%), sous l’influence principalement des recettes propres, produits du domaine et recettes fiscales, qui augmentent respectivement de +2,2% et +3,8%. L’augmentation des recettes réelles est donc légèrement inférieure à celle des dépenses réelles. Les communes parviennent néanmoins à dégager un autofinancement de 10,6 milliards d’euros. Mais la progression de cet autofinancement (+1,3%) entre 2004 et 2005 est légèrement inférieure à celle constatée entre 2003 et 2004 (+1,7%) L’année 2005, se caractérise aussi par une nouvelle progression des dépenses d’investissement. Les dépenses d’investissement direct augmentent de 7,7% entre 2004 et 2005. Les communes sont à l’origine de près de 57% des dépenses totales d’investissement des collectivités publiques. Les ressources d’investissement, quant à elles, sont en hausse de 5,9%. Leur augmentation repose sur l’autofinancement et surtout sur l’emprunt. Si l’accroissement de la dette a contribué au financement des investissements, il a également permis une augmentation du fonds de roulement de +842 millions d’euros, supérieure à celle enregistrée ente 2003 et 2004. Ce renforcement du fonds de roulement s’est traduit par une progression de la trésorerie de fin d’exercice des communes qui s’établit à 12,6 milliards d’euros au 31 décembre 2005 Pour télécharger l'étude, voir lien ci-dessous (format PDF, 172 Ko).pt>c=http://www.clsi
Édition du vendredi 21 décembre 2007 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France