Édition du vendredi 17 décembre 2004


Imprimer Imprimer

Didier Migaud : le gel de 4 milliards d'euros de crédits « confirme que le gouvernement organise depuis trois ans un transfert des charges de l'Etat vers les collectivités locales »

Didier Migaud, député PS, ancien rapporteur général du budget, a dénoncé jeudi « la gestion insincère et opaque » du budget de l'Etat, après l'annonce par le gouvernement du gel de 4 milliards d'euros début 2005. Affirmant, dans un communiqué, que « ces gels ont vocation à se transformer en annulations » de crédits, M. Migaud a ajouté que « ce désengagement massif de l'Etat provoque et entretient la panne des investissements que connaît le pays ». Selon le député, ce désengagement « confirme que le gouvernement Raffarin organise depuis trois ans un transfert des charges de l'Etat vers les collectivités locales ». « Cette annonce confirme l'insincérité des prévisions du gouvernement en matière de déficit public", a ajouté M. Migaud, qui accuse le gouvernement d'"instituer la gestion insincère et opaque en règle de droit ». Le ministre délégué au Budget, Jean-François Copé, a annoncé jeudi qu'une réserve de précaution de 4 milliards d'euros sera effectuée sur le budget de l'Etat en tout début d'année 2005 afin de pouvoir maintenir la stabilité des dépenses de l'Etat.
Édition du vendredi 17 décembre 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du vendredi 17 décembre 2004

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France