Édition du lundi 30 juillet 2001


Imprimer Imprimer

Budget 2001 : stabilité des investissements des régions

Pour la première année de mise en œuvre des contrats de plan, les régions stabilisent leurs intentions en matière d'investissement. Les dépenses inscrites dans les budgets primitifs 2001 connaîtraient une hausse de moins de 1 % (0,9%) par rapport à 2000. C'est ce que montre la dernière étude statistique que vient de publier la Direction générale des collectivités locales. Le volume budgétaire des régions (hors régions d´Outre-mer) croît en 2001 de 3,8 %, s´établissant ainsi à 80 milliards de francs, soit un rythme légèrement inférieur aux 4,8 % observés entre 1999 et 2000. Les dépenses de fonctionnement des régions métropolitaines, d´un montant prévisionnel de 41,2 milliards de francs, devraient progresser de 7,1 % cette année. Ce rythme de croissance est encore soutenu, quoique très en retrait sur ce qui a pu être constaté avant 1998. Le premier poste de dépenses est constitué par la formation professionnelle : 35,7milliards de francs et 42,5 % des budgets. Suivent l´action économique (29,46 milliards de francs, soit 35,1 % du budget des régions) et les transports (16,7 milliards de francs). Si ces budgets s´appuient sur des recettes en progression, "la tendance générale à la modération fiscale, observée depuis 1997, se poursuit en 2001", note cette étude. La hausse soutenue de 4,6 % du produit des impôts directs votés par les régions de métropole dans leurs budgets primitifs résulte de la croissance économique. Les produits de l´impôt direct s´élèvent ainsi à 29,3 milliards de francs après les compensations de la suppression de la taxe d´habitation, décidée en 2000, et de la part salaires de la taxe professionnelle. Les taux moyens ne subissent qu'une hausse très faible résultant du choix de cinq régions et d'une baisse pour une région. Les transferts reçus (27,78 milliards de francs) constituent près de 31 % des recettes totales des régions, avec une croissance prévue de 8,7 %. Le désendettement devrait se poursuivre en 2001 : avec une baisse de 5,4 % par rapport à 2000, l´encours de la dette à long et moyen terme des régions de métropole s´établissait à 50,8 milliards de francs.
Édition du lundi 30 juillet 2001 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France