Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mardi 11 mars 2003
Budget

Besoin de financement des administrations : les collectivités locales sont excédentaires en 2002

Selon la première évaluation des comptes nationaux des administrations publiques que vient de publier l'INSEE, en 2002, le déficit public notifié s'élève à 46,1 milliards d'euros, soit 3,0% du PIB. Cet accroissement du déficit (25 milliards d'euros) résulte conjointement d'une accélération des dépenses publiques (+ 4,5 % après + 3,7 % en 2001) et d'un moindre dynamisme des recettes (+ 1,3 % après + 3,5 % en 2001). La part des dépenses publiques dans le PIB augmente, notamment en raison d'une forte progression des dépenses sociales, et s'établit à 53,4 % du PIB. L'accroissement du besoin de financement des administrations publiques (+25,2 milliards d'euros) provient principalement de la dégradation des comptes de l'État (-23 milliards d'euros) et des comptes sociaux (-8,7 milliards d'euros), lesquels redeviennent déficitaires après trois années consécutives d'excédents. Pour la septième année consécutive, les administrations publiques locales sont excédentaires ; leur capacité de financement s'élève à 3,8 milliards d'euros, en hausse de 1,7 milliard par rapport à 2001. La capacité de financement des organismes divers d'administration centrale augmente de 4,7 milliards d'euros sous l'effet notamment de l'accroissement des versements au Fonds de réserve des retraites. L'année 2002 se caractérise aussi par une augmentation soutenue des dépenses publiques (+ 4,5%). La hausse des rémunérations est forte (+ 5,2% après + 3,9% en 2001), surtout dans les collectivités locales et les hôpitaux. Parmi les autres transferts sociaux, les versements de l'allocation personnalisée d'autonomie (1,4 milliard d'euros) interviennent pour la première année. Les dépenses d'investissement marquent le pas et restent stables par rapport à 2001, l'investissement local étant en léger recul.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site