Édition du mardi 9 juin 2009


Imprimer Imprimer

La Banque européenne d'investissement (BEI) et le groupe Dexia signent une convention pour financer la rénovation urbaine «dans le respect de l'environnement»

La Banque européenne d'investissement (BEI) et le groupe Dexia ont signé hier, avec Brice Hortefeux, ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville (1), une convention de 300 millions d'euros dans le cadre du programme «rénovation urbaine durable et relance». Selon un communiqué, «cet accord vise à financer à des conditions favorables la participation des collectivités locales aux opérations de renouvellement urbain.» D’un montant de 300 millions d’euros réservés à Dexia, cette enveloppe financera des projets ANRU localisés sur des collectivités qui se sont engagées à mener leurs opérations «dans le respect de normes environnementales». Seront ainsi éligibles à ces financements «les collectivités ayant mis en place un Agenda 21, un Plan énergie climat territorial ou un Pacte des maires.» Le financement de la rénovation urbaine constitue depuis 2006 un «axe de partenariat important entre Dexia et la BEI. Deux autres enveloppes, de 500 millions d’euros chacune, avaient été mises en place afin de financer la participation des collectivités locales aux conventions signées avec l’ANRU. Elles ont été utilisées dans leur intégralité. Les bénéficiaires sont notamment la région Nord-Pas de Calais, les villes de Rouen, Marseille, Haumont, Aulnay, Montreuil, Pantin, etc.» Ce programme vient «compléter la dynamique mise en place par la BEI et Dexia à l’échelle européenne, pour contribuer au financement des acteurs locaux dans le respect du développement durable. Ainsi, le 18 mai dernier, la Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé à Dexia une enveloppe de 150 millions d’euros destinée à financer les investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg», conclut le communiqué. (1) Cette signature réunissait, outre le ministre du Travail, Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI), Gérard Hamel, président de l’ANRU et Pierre Mariani, administrateur délégué du groupe Dexia.
Édition du mardi 9 juin 2009 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France