Édition du mardi 12 janvier 2010


Imprimer Imprimer

Le gouvernement veut lutter contre l'urbanisation des terres agricoles

Dans le cadre du projet de loi de modernisation de l’agriculture qui sera présenté ce 13 janvier au Conseil des ministres, le gouvernement veut diminuer de moitié d'ici 2020 la consommation de terres agricoles pour lutter contre le gaspillage, un phénomène qui ne cesse de croître à la périphérie des villes, indique l’AFP. Actuellement, chaque année, 74.000 hectares de terres agricoles sont convertis en zones commerciales, infrastructures routières, lotissements, notamment, selon les chiffres du ministère de l’Agriculture. Par rapport au début des années 1980, c’est 20.000 hectares de plus qui disparaissent annuellement au profit de l’urbanisation. Tous les 10 ans, l’équivalent d’un département de la taille de la Seine-et-Marne, de la Manche ou encore de la Charente est ainsi totalement urbanisé. Malgré tous les discours politiques, les chartes signées sur le terrain, la prise de conscience d’un certain nombre d’élus, le phénomène général est la croissance permanente de l’urbanisation et ce de manière significative, dénonce André Barbaroux, directeur général de la Fédération nationale des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (FNSafer), interrogé par l'AFP. Avec un besoin de terres agricoles qui va aller croissant, une exigence de biodiversité, il faut maîtriser le développement des villes, empêcher le gaspillage, poursuit le responsable de cet établissement public qui, depuis des années, plaide pour une révision des droits des communes en matière d’urbanisme. Les quelque 36.000 communes françaises ont le pouvoir de définir les zones à construire, et beaucoup privilégient trop facilement l’octroi de terres en périphérie au lieu de réutiliser celles non utilisées en ville, souligne André Barbaroux. Au lieu des zones commerciales qui «défigurent le paysage français où chaque enseigne dispose de parkings à perte de vue», M. Barbaroux cite l’exemple de l’Allemagne qui oblige les commerces à s’installer sur plusieurs étages et où les parkings sont souterrains. Dans son projet de loi sur la modernisation de l’Agriculture (LMA), qui sera présenté au conseil des ministres demain 13 janvier, le gouvernement propose la création d’une commission départementale de la «consommation des espaces agricoles». Celle-ci donnera son «avis» à chaque fois qu’un projet d’aménagement entraînera un déclassement des surfaces agricoles. La loi ne sera pas discutée au Parlement avant les élections régionales.
Édition du mardi 12 janvier 2010 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France