Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du jeudi 5 juillet 2012
Aménagement rural

L'AMF demande une «égalité de traitement entre tous les territoires, de manière à ce qu'ils puissent être des acteurs à part entière d'une société en mutation»

Afin de mieux identifier les voies d’un développement durable des territoires ruraux, l’Association des maires de France a organisé mercredi 4 juillet 2012, en partenariat avec l’association «Notre village», une rencontre intitulée: «Demain quel monde rural?». Cette rencontre a permis de mieux identifier les voies d’un développement durable des territoires ruraux reposant sur l’utilisation par les élus de tous les dispositifs existants. A ce titre, l’accès généralisé au très haut débit est une condition nécessaire pour maintenir et développer les activités économiques et l’emploi.
A l’issue de cette rencontre, l’AMF, dans une contribution (PDF 84,3Ko), souligne «que les territoires ruraux doivent être les acteurs d’une société en mutation». Aujourd’hui le monde rural possède pour cela de nombreux atouts: «85% de l’espace national, un tissu d’emplois industriels et artisanaux bien représentés, un dynamisme démographique dans de nombreux territoires, la première agriculture européenne, un patrimoine exceptionnel…».
«Pour maintenir et développer l’attractivité, la vitalité et la cohésion de ces territoires», l’AMF se prononce pour une «approche transversale», en vue de concilier «qualité du cadre de vie et urbanisation, service de proximité et intégration dans un territoire de projet plus vaste».
Par ailleurs, l’AMF demande «que les concours financiers spécifiques de l’Etat et la fiscalité soient améliorés afin que la solidarité nationale prenne en charge les efforts des communes rurales qui relèvent de l’intérêt général. Ainsi, les coûts de préservation des espaces, de la biodiversité, de la protection des milieux naturels ne doivent pas reposer uniquement sur les communes concernées, majoritairement rurales».
Forte de ses 36.000 adhérents, communes et EPCI de toutes tailles dont 31.576 communes de moins de 2.000 habitants, l’association réaffirme les principes forts auxquels elle est attachée:
«- égalité de traitement entre tous les territoires, de manière à ce qu’ils puissent être des acteurs à part entière d’une société en mutation,
«- maintien d’un maillage territorial dense de services à la population, avec une refondation complète de la réflexion sur ce sujet qui prenne en compte les besoins réels des populations, le développement des organisations innovantes et une définition claire des responsabilités de chacun des acteurs,
«- mise en uvre de la solidarité nationale en matière d’accès au haut et très haut débit, comme ce fut le cas pour les grands réseaux structurants des siècles derniers, afin qu’aucun territoire ne reste en dehors de cette évolution,
«- approche interministérielle de la diversité du monde rural, sous l'autorité directe du Premier ministre.»

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2