Édition du lundi 10 février 2003


Imprimer Imprimer

Fermetures des succursales de la Banque de France : les associations d'élus montent au créneau

La plupart des associations d’élus s’insurgent contre le démantèlement du réseau de la Banque de France (BDF) et la disparition programmée de 105 à 189 de ses 211 succursales. A commencer par l’Association des maires de France, dont le premier vice-président Jacques Pélissard, député-maire de Lons-le-Saulnier (Jura), a annoncé dans "Le Monde" de dimanche que le bureau de l’AMF, qui se réunit jeudi 13 février, devrait être saisi de la question. Pour sa part, indique-t-il, il souhaite que soit «conservé un réseau de proximité d’établissements de la Banque de France en raison des missions qu’ils exercent». De son côté, la Fédération des maires de villes moyennes (FMVM) et son président, Bruno Bourg-Broc, lequel avait été reçu en délégation par le gouverneur de la BDF en décembre dernier, «s’insurge contre les propositions qui défigureraient les villes moyennes et leurs agglomérations et dénonce de toutes ses forces une conception qui va à l’encontre de l’esprit même de la décentralisation et d’un aménagement du territoire harmonieux et équilibré». Bruno Bourg-Broc veut «initier une démarche collective avec les autres associations d’élus pour faire avancer les négociations avec la BDF». Selon la FMVM, quatre séries de propositions visant à «améliorer l’adéquation de l’implantation du réseau des succursales de la BDF aux évolutions de son environnement» ont été remises au gouverneur de la BDF. Une reconcentration massive du réseau est programmée à moyen terme dans les quatre scénarios, avec pour principe directeur " une organisation territoriale évolutive…et fondée sur le principe de modularité ", ce qui laisse clairement entendre qu’une organisation à un niveau régional est inéluctablement envisagée. La FMVM souligne que «dans le scénario privilégié par la Banque de France, c’est-à-dire l’hypothèse d’un réseau construit sur le modèle modulaire à maille régionale, les villes moyennes seraient tout particulièrement sinistrées. Sur les 97 villes moyennes disposant actuellement d’une succursale, seules une vingtaine d’entre elles la conserverait». Autre réaction, celle des maires de petites villes (APVF), dont un communiqué dénonce «un nouveau démantèlement du service public» et la fermeture effective de l’immense majorité des succursales de la BDF (24 fermetures sur 31) dans les communes de 3 000 à 20 000 habitants. Et l’APVF d'ajouter : " Cette tradition bien française de centralisation veut que la totalité des services publics soit concentrée dans les chefs-lieux de département ou de région".
Édition du lundi 10 février 2003 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France