Édition du mardi 28 juin 2011


Imprimer Imprimer

Hébergement social (hors urgence): 70.400 personnes sans logement accueillies en établissements fin 2008

«70.400 personnes, dont un tiers d’enfants accompagnant des adultes, sont hébergées fin 2008 dans les établissements pour adultes et familles en difficulté sociale en dehors de l’hébergement d’urgence». C’est ce qu’indique la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, dans un numéro de sa revue "Etudes et résultats" (1) analysant les résultats de l’enquête ES 2008 qui permet de connaître l’activité, le personnel et les publics des établissements et services accueillant des adultes ou des enfants en difficulté sociale. Cette étude décrit les publics accueillis, hors hébergement d’urgence, dans les établissements pour adultes et familles au 15 décembre 2008. Les familles sont globalement très présentes dans les établissements: «En comptant les enfants, elles réunissent 61% des personnes hébergées (78% en centres d’accueil de demandeurs d’asile (CADA)). 30% des personnes appartiennent à une famille monoparentale avec en moyenne 1,5 enfant par famille, presque toujours autour de la mère. 50% des mères isolées sont accueillies dans les CHRS, 25% dans les centres maternels – dont elles constituent, avec leurs enfants, 94% de la population – et 16% en CADA. Les pères isolés, 13 fois moins nombreux que les mères isolées, n’ont pas accès aux centres maternels et sont principalement hébergés en centres d’hébergement et de réinsertion sociale CHRS (61%) ou en CADA (22%)». Les familles avec deux parents regroupent «27% des personnes et comptent 2,2 enfants en moyenne». Ces personnes font face à différentes situations: «A des difficultés qui ne leur permettent pas d’accéder ou de se maintenir dans le logement (38% des adultes), à une sortie d’institution (9%), à une rupture familiale, à des violences ou une rupture conjugale (15%) ou encore à une demande d’asile (27%)». La moitié des adultes sont «actifs», mais parmi ceux-ci «un sur deux est au chômage. Un quart des adultes sont dans l’impossibilité administrative ou médicale d’exercer une activité professionnelle. Enfin, les autres ont renoncé à chercher un emploi, font des études ou sont à la retraite…» Le séjour dans un établissement «dure 9 mois en moyenne, variant de moins d’un mois à plus de deux ans selon les personnes. À son issue, 30% des personnes accèdent à un logement en propre et 13% sont logées par des proches. Cependant, 45% restent dans l’hébergement social, retournent à la rue, dans un hébergement de fortune ou partent sans laisser d’adresse». (1) "Etudes et résultats"n° 766 - L’hébergement social (hors urgence): 70 000 personnes sans logement accueillies en établissements. Pour télécharger le numéro n° 766 (PDF, 250,7 ko), utiliser le lien ci-dessous.
Édition du mardi 28 juin 2011 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France