Édition du Wednesday 8 février 2017


Imprimer Imprimer

Grippe aviaire : l'abattage préventif des canards et des oies étendu à 54 nouvelles communes du Sud-Ouest

La zone d'abattage préventif des palmipèdes, destiné à maîtriser l'épidémie de grippe aviaire, a été étendue par le ministère de l'Agriculture à 54 nouvelles communes du Sud-Ouest, selon un arrêté paru hier au Journal officiel.
Le nombre de communes concernées passe ainsi de 361 à 415. La plupart des communes ajoutées à la liste se situent dans les Landes, qui devient le département le plus touché (146 communes touchées) devant le Gers (143 communes touchées) et les Pyrénées-Atlantiques (81 communes touchées). Le nombre de communes concernées par l'abattage préventif est resté stable dans les Hautes-Pyrénées (40 communes) et la Haute-Garonne (5 communes).
Repéré fin novembre sur des oiseaux sauvages, le virus H5N8 continue de s'étendre dans les élevages du Sud-Ouest. La France a lancé le 4 janvier une politique d'abattage massif et préventif de palmipèdes dans la zone, pour tenter d'enrayer l'épidémie de grippe aviaire amenée au départ par les oiseaux migrateurs et souvent transmise par les déplacements d'animaux d'un élevage à l'autre.
La mise à jour des communes concernées par l'abattage préventif est fonction de l'évolution de la situation sanitaire. Au 3 février, 200 foyers de grippe aviaire H5N8 avaient été confirmés dans les élevages et 18 cas dans la faune sauvage.
De son côté, la préfecture de l’Ain a mis en place hier une zone de contrôle temporaire dans les communes de la Dombe. Une première zone plus limitée avait été mise en place durant quelques jours à la mi-janvier après un premier cas d’influenza aviaire « hautement pathogène » de type H5N8 confirmé sur deux cygnes retrouvés morts dans un étang d'une commune de la Dombes.
Depuis le 1er février, de nouveaux cas ont été détectés dans cinq autres communes de cette zone humide « qui se caractérise donc actuellement par une présence significative de la pathologie dans l’avifaune », selon la préfecture. « Si les précautions prises par les professionnels ont permis jusqu’à présent d’éviter la transmission du virus aux élevages de volailles, il convient toutefois de renforcer les mesures destinées à prévenir l’apparition de l’influenza aviaire hautement pathogène dans les exploitations du département », ajoute-t-elle dans un communiqué. Le périmètre de la zone concerne cette fois l'ensemble des communes de la Dombes.

Télécharger l’arrêté du 6 février.
Édition du Wednesday 8 février 2017 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr