Édition du mardi 9 septembre 2014


Imprimer Imprimer

La population française s'appauvrit

Selon le dernier baromètre statistique publié ce matin par l’Insee, et portant sur l’année 2012, le niveau de vie médian de la population française a encore baissé de 1 % cette année-là – le recul étant constant, année après année, depuis 2008.
Le niveau de vie médian des Français était en 2012 de 1 645 euros par mois. L’Insee note que la baisse du niveau de vie est plus accentuée pour les couches les plus pauvres – le niveau de vie des 10 % de Français les plus défavorisés a décru de 2 % en 2012. Cette baisse s’explique d’une part par une diminution des revenus d’activité, liée à la hausse du chômage ; et, d’autre part, par une augmentation des minima sociaux inférieure à la hausse des prix.
En 2012, le seuil de pauvreté était de 987 euros par mois. Mais pour beaucoup de personnes pauvres, les fins de mois sont bien plus difficiles encore : « la moitié des personnes pauvres vivent avec moins de 784 euros par mois ».
Parmi les plus frappés par la pauvreté, on trouve les chômeurs : 37,2 % d’entre eux sont en dessous des 987 euros par mois. 6,5 % des salariés sont également dans cette situation, et presque 20 % des étudiants.
Les femmes, et notamment les mères de famille qui élèvent seules leurs enfants, sont également très durement touchées par la pauvreté : la part des familles monoparentales dans la population était de 22,3 % en 2012 et, note l’Insee, « la pauvreté s’accroît fortement parmi les mères de familles monoparentales », dont le revenu d’activité moyen a baissé de 5 % en un an.
Avec la hausse continue du chômage depuis 2012, il ne fait aucun doute que la situation n’a fait que s’aggraver depuis. Et elle ne devrait pas s’arranger non plus dans un avenir proche : selon deux études publiées en cette rentrée, l’année 2015 sera extrêmement morose en termes d’augmentation des salaires – comme l’a été 2014. « Les enveloppes d’augmentation de salaires atteignent des niveaux bas que l’on n’avait plus vus depuis le début des années 2000 », note par exemple le cabinet Deloitte. Même analyse pour Hay Group, qui souligne carrément que « les budgets sont au point mort ».

Télécharger l’étude de l’Insee.
Édition du mardi 9 septembre 2014 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France