Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mercredi 1er mars 2017
Énergie

Territoires à énergie positive : 150 nouveaux signataires

Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement, a signé hier avec les élus locaux une nouvelle vague de conventions « territoires à énergie positive »  (Tepos).
Ce sont 150 nouveaux territoires qui ont rejoint le mouvement, portant à plus de 500 le nombre total de Tepos. Ces territoires s’engagent à mener des actions volontaristes en termes de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, d’économies d’énergie, de production d’énergie renouvelable, etc. En contrepartie, ils ont accès aux financements du Fonds de transition énergétique – qui a mobilisé 750 millions d’euros sur les trois dernières années, rappelle Ségolène Royal.
Lors de la signature des 150 nouvelles conventions, hier, la ministre a rappelé que lorsqu’elle a « inventé »  l’idée des territoires à énergie positive en 2014, 200 avaient répondu à l’appel. Si ce nombre a plus que doublé aujourd’hui, c’est que « les territoires sont capables de se mettre en mouvement »  pour accompagner la transition énergétique. « J’ai toujours cru qu’il était possible de lier le local et le national, et je n’ai pas été déçue », s’est réjouie la ministre. Tous les territoires présents depuis le début de l’expérience ont impulsé des nombreuses actions, « très originales et volontaristes », aussi bien sur les travaux d’économie d’énergie que sur l’économie circulaire, le transport propre, l’achat de voitures électriques, mais aussi « sur tout ce qui va avec la mutation de l’agriculture, par exemple les circuits courts et la méthanisation ».
La ministre a donc rendu hommage aux élus, et salué le fait que « les résultats sont déjà là »  en termes de gaz à effet de serre non produit (d’après le ministère, 800 000 tonnes de CO2 sont « économisés »  chaque année dans les Tepos). « Quand chacun agit dans son village, dans sa maison, dans son quartier, c’est cela qui va permettre au bout du compte à la France de respecter les engagements pris »  lors de la COP21.
Le programme Tepos vient aussi de connaître une évolution intéressante, puisque depuis ce mois de février, les territoires signataires d’une convention peuvent être éligibles aux Certificats d’économie d’énergie (CEE). « L’obtention d’un financement CEE permettra d’obtenir un financement à hauteur des deux tiers des dépenses réalisées pour des travaux d’économies d’énergie effectués avant le 31 décembre 2018 sur les bâtiments appartenant au patrimoine des collectivités territoriales, ou pour des aides accordées directement aux ménages modestes », précise le ministère. Les financements seront accordés pour des travaux de rénovation de l’éclairage public, d’isolation ou de changement de chauffage des bâtiments publics ou de logements résidentiels, et pour le raccordement d’un bâtiment public ou résidentiel à un réseau de chaleur.
F.L.



S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site