Édition du 10  juin 2005


Imprimer Imprimer

Transports en site propre : un groupe de travail élus-Etat est créé pour obtenir que le gouvernement tienne ses engagements sur les 650 millions d'euros promis

Reçus mardi dernier par Jean-François Copé, ministre délégué au Budget, les élus responsables des grandes agglomérations ont obtenu la création d’un groupe de travail pour étudier des solutions pérennes de financement des transports collectifs pour le futur. Deux ans après la suppression des subventions aux transports en commun en site propre et à la mise en œuvre des plans de déplacements urbains, les élus de tous bords politiques ont «unanimement interpellé le gouvernement sur le respect de ses engagements» lors de cette rencontre. A cette occasion, ils ont rappelé «le rôle des transports collectifs tant pour la cohésion sociale que pour le développement durable des territoires et la lutte contre le réchauffement climatique». Après « deux ans de tergiversations de l’Etat sur des ressources alternatives pérennes en faveur des transports collectifs, le financement des projets des collectivités locales est aujourd’hui dans l’impasse. Ce statu quo met à mal leurs budgets et pénalise fortement l’emploi puisque les 650 millions de subventions attendues représentent, dans ce secteur, plus de 20 000 emplois sur la durée des travaux». Selon leur communiqué, les élus ont « unanimement et fermement» rappelé au ministre que, depuis que l’Etat finance les transports en commun en site propre, la décision de prise en considération, signée par le ministre des Transports, doit déclencher la subvention de l’Etat dans le respect de la circulaire du 10 juillet 2001, toujours en vigueur. L’Etat doit donc honorer ses engagements à hauteur des 650 millions d’euros promis». Les élus ont proposé « la mise en place d’un fonds d’aide en annuités, de 50 millions d’euros par an, qui permettrait d’assurer la transition entre la situation actuelle et les décisions indispensables sur les ressources nouvelles». Enfin, ils ont «exprimé le souhait que le groupe de travail, proposé par le ministre pour étudier des solutions pérennes de financement des transports collectifs pour le futur, se réunisse immédiatement afin de déboucher dès le projet de loi de finances pour 2006». (1) Association des communautés urbaines de France, Association des maires des grandes villes de France, Groupement des autorités responsables de transports.<scr
Édition du 10  juin 2005 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 10  juin 2005

  • Attributions du ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer


     

  • Attributions du ministre de la santé et des solidarités


     

  • Attributions du ministre de l'agriculture et de la pêche


     

  • Attributions du ministre de la fonction publique


     

  • Commission nationale du débat public

    Projet de liaison autoroutier A 32


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr