Édition du 26  octobre 2004


Imprimer Imprimer

Les fédérations d'usagers des transports (FNAUT) émettent de vives critiques de la politique gouvernementale des transports

Lors de son 14ème congrès, qui s’est tenu à Saint Lô le week-end dernier, la Fédération nationale des fédérations d’usagers des transports (FNAUT) a exprimé « sa déception face à l’action du gouvernement Raffarin. A l’exception remarquable de la sécurité routière, la situation du secteur des transports évolue défavorablement. » Selon la FNAUT, la poursuite des investissements de transports collectifs urbains et de l’encouragement des modes non motorisés souffre du désengagement politique et financier de l’Etat. Quant au système ferroviaire, « il est dans une situation alarmante : la dette de Réseau ferré de France s’aggrave (la dette de la SNCF transférée en 1997 à RFF atteindra près de 21 milliards d’euros à la fin de l’année 2004) ; la moitié du réseau n’est pas maintenue en état malgré l’augmentation des péages ferroviaires, ce qui provoque des ralentissements. Le rythme des investissements prévus par les contrats de plan Etat - région est affecté par le désengagement de l’Etat, les services voyageurs interrégionaux sont menacés et le plan fret de la SNCF rejette du trafic sur les routes. Les trafics routier et aérien se développent au mépris de l’environnement. » La FNAUT « invite le gouvernement à prendre conscience de l’impasse où mène la politique du tout-routier menée activement dans notre pays depuis des décennies. » Pour les usagers des transports, « il s’agit en particulier de faire face à l’augmentation inéluctable du prix du pétrole, qu’il est vain de chercher à masquer par des mesures fiscales compensatoires. La FNAUT demande que le surplus de recettes fiscales encaissé par l’Etat soit affecté au transport collectif urbain et au transport ferroviaire afin d’offrir aux consommateurs et aux entreprises une alternative crédible à l’usage de la voiture et du camion. »
Édition du 26  octobre 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 26  octobre 2004

  • Code de l'action sociale et des familles


     

  • Code de l'action sociale et des familles


     

  • Suppression du régime de la police d'Etat sur le territoire de plusieurs communes


     

  • Conduite sous l'emprise d'un état alcoolique


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr