Édition du 23  mai 2016


Imprimer Imprimer

Carburants : plusieurs régions touchées par la pénurie

« Il n’y aura pas de pénurie ». Le secrétaire d’État aux Transports, Alain Vidalies, s’est voulu rassurant hier soir, alors que plusieurs régions, notamment à l’ouest et dans le nord du pays, connaissent une situation préoccupante en termes d’approvisionnement en carburant. Ce matin, de nouveaux blocages de dépôts ont démarré.
C’est depuis le recours à l’article 49-3 pour faire passer dans discussion à l’Assemblée le projet de loi de Myriam El Khomri qui plusieurs syndicats, dont la CGT et FO, ont décidé de durcir le mouvement en organisant ou le blocage ou la grève de raffineries et de dépôts de carburant.
Deux situations sont clairement à distinguer, selon Alain Vidalies : celle des dépôts ou des raffineries à l’arrêt suite à une grève de leurs salariés, qui exercent donc « leur droit de grève légitime », et les blocages « de l’extérieur » – souvent du fait de chauffeurs routiers qui craignent de voir, suite à la loi Travail, le montant de leurs heures supplémentaires dévalorisé. Selon le secrétaire d’État aux Transports, le gouvernement utilisera « la force publique » uniquement pour débloquer les dépôts bloqués de l’extérieur. Cela a été le cas samedi et hier, à Rouen, Lorient et Dunkerque. Ces déblocages par les CRS avaient commencé en fin de semaine en Bretagne, au Grand-Quevilly près de Rouen, et dans le Nord.
Hier soir, cinq gros dépôts restaient bloqués, deux suite à une grève des salariés (Donges et Dunkerque) et trois de l’extérieur (Le Havre, Cournon-d’Auvergne et Douchy-les-Mines. Depuis cette nuit, le très important dépôt de Fos-sur-Mer, près de Marseille, est bloqué à son tour par « 500 militants syndicaux », indique l’AFP.
Quant aux raffineries, c’est-à-dire la source de l’approvisionnement, elles sont ce matin dans une situation plus tendue : selon France info, qui relaye les déclarations d’un responsable de la CGT Pétrole, six sur les huit que compte le pays sont « soit à l’arrêt soit en phase d’arrêt » (Gonfreville-l'Orcher, Donges, Grandpuits, Feyzin, Provence-la-Mède et Martigues).
Ces blocages et ces grèves ne sont évidemment pas sans conséquence sur l’approvisionnement à la pompe. Selon Alain Vidalies, hier soir, 1 500 stations-service sont en rupture partielle ou totale (sur 12 000), essentiellement dans les Hauts-de-France, en Île-de-France, en Bretagne et en Normandie. Pour faire face à cette situation et aux files d’attente qui s’allongent dans les stations-service encore approvisionnées, plusieurs mesures ont été prises : le gouvernement a autorisé la circulation des camions citernes ce week-end, et un certain nombre de préfectures (Ille-et-Vilaine, Côtes-d’Armor, Finistère, Orne, Loire-Atlantique, Vendée, Mayenne, Eure…) ont pris des arrêtés limitant le volume de carburant autorisé à la pompe. D’autres ont interdit le remplissage de carburant en jerrycan.
La situation semble ce matin très contrastée selon les régions et les chaînes d’approvisionnement. Si plusieurs régions, comme l’a souligné hier soir Alain Vidalies, ne connaissent pas la moindre pénurie, certains départements et certains distributeurs sont beaucoup plus en difficulté : dans l’Oise, la Seine-Maritime et la Somme, par exemple, la marque Esso annonce une rupture « à 100 % sur le gasoil ».
Comme toujours dans ce type de situations, aux cas de pénurie réelle se surajoute un effet « psychose » : les automobilistes, qui anticipent une éventuelle pénurie, prennent d’assaut les stations-service, ce qui aggrave la situation. C’est pourquoi le gouvernement cherche à tout prix à se montrer rassurant : Alain Vidalies a rappelé hier que le pays disposait de « réserves stratégiques » permettant de faire face à « 90 jours de consommation », et qu’à ce jour elles n’ont pas été entamées.
F.L.
Édition du 23  mai 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 22  mai 2016

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 13 mai 2016 relatif à la mobilisation de la réserve sanitaire


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Arrêté du 11 mai 2016 portant nomination au sein du Conseil national d'évaluation des normes


    Lire le JO  

  • Lois et décrets

    LOI n° 2016-629 du 20 mai 2016 prorogeant l'application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence (1)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2016-630 du 19 mai 2016 modifiant la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Décret n° 2016-632 du 19 mai 2016 relatif au lien avec la commune pour la domiciliation


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Décret n° 2016-633 du 19 mai 2016 relatif aux demandes d'élection de domicile pour l'aide médicale de l'Etat (AME)


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Décret n° 2016-641 du 19 mai 2016 relatif à la domiciliation des personnes sans domicile stable


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de novembre :

Budget 2018 : de mauvaises surprises pour les élus
La baisse des dotations pèse toujours sur la gestion des ressources humaines
TERRITOIRES. Services au public : des schémas pour quoi faire ?
PRATIQUE. Sécuriser l'occupation temporaire du domaine public

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr