Édition du 13  juillet 2007


Imprimer Imprimer

Le nombre de tués sur les routes en baisse de 11,5% sur an, selon les chiffres définitifs de la Sécurité routière

4.709 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route en France métropolitaine, soit une baisse de 11,5% par rapport à l'année précédente, selon les chiffres définitifs de la Sécurité routière annoncés par Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie chargé de la sécurité routière. Le ministre, dans un communiqué, a tenu «à rappeler l'engagement sans faille du président de la République et de l'ensemble du gouvernement pour la lutte contre l'insécurité routière qui reste une priorité». Jean-Louis Borloo explique qu'«on ne peut pas baisser la garde» sur le renforcement des contrôles et fixe «l'objectif ambitieux» de 500 radars supplémentaires d'ici la fin de l'année, dans une interview au "Parisien/Aujourd'hui en France" ce vendredi. Le ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables note «qu'il y a aujourd'hui un peu plus de 1.500 radars, fixes ou embarqués, le long des routes». Et il ajoute: «Nous nous sommes fixé l'objectif ambitieux de 2.000 radars d'ici à la fin de l'année». Le bilan, établi par l'Observatoire interministériel de la sécurité routière (ONISR), montre un recul des tués sur la route pour la 5ème année consécutive. Il confirme le passage sous la barre des 5.000 tués réalisé pour la deuxième année consécutive après 2005 où l'on avait dénombré 4.975 décès suite à des accidents de la route. Durant cette année, il y a eu 102.125 blessés, dont 41.869 hospitalisés plus de 24 heures (-5,5%) et 80.309 accidents corporels ont été comptabilisés (-5%). La sécurité routière relève en 2006 une augmentation du nombre de conducteurs ayant dépassé le taux légal d'alcoolémie de 0,5g/l. Si le nombre d'accidents mortels avec une alcoolémie illégale reste stable (28,4% contre 28,1% en 2005), l'alcool devient cependant le premier facteur d'accidents et, en 2006, 26,2% des décès sur la route lui sont attribuables (26,3 en 2005), soit plus de 1.200 personnes tuées. La mortalité des jeunes de 15 à 24 ans continue de reculer mais reste préoccupante, note-t-elle également, et les motocyclistes demeurent vulnérables, avec 769 victimes en 2006, en baisse toutefois de 12,7% par rapport à 2005. La baisse régulière des vitesses observée depuis 2000 s'est confirmée en 2006. Elle s'établit à 82,2 km/h en moyenne pour les véhicules de tourisme, tous réseaux confondus, en recul de 8 km/h par rapport à 2000.pt>c=http://www.domaincld.com
Édition du 13  juillet 2007 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 13  juillet 2007

  • Premier ministre

    Comité d'évaluation de la gestion expérimentale par les départements de minima sociaux


     

  • Concours de recrutement de rédacteurs territoriaux


     

  • Sapeurs-pompiers de Mayotte, intégrés dans le cadre d'emplois des majors et lieutenants de sapeurs-pompiers professionnels et dans le cadre d'emplois des sapeurs-pompiers professionnels non officiers


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr