Édition du 12  septembre 2016


Imprimer Imprimer

Attentats déjoués : « menace maximale » sur le pays selon Manuel Valls

Après l’arrestation d’un commando de femmes, la semaine dernière, qui s’apprêtait à frapper, et d’un jeune mineur de 15 ans, lui aussi soupçonné d’un passage à l’acte « imminent », la menace terroriste en France semble toujours à son comble.
« Une course contre la montre ». C’est l’expression employée ce week-end par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, pour qualifier l’action des services de renseignements et des forces de l’ordre face au terrorisme. Manuel Valls, dans les colonnes du Journal du dimanche, a pour sa part parlé de « menace maximale ». Alors qu’il apparaît aujourd’hui clairement que la tentative d’assassinat d’un gardien de la prison d’Osny (Val-d’Oise), dimanche dernier, était de nature terroriste et commise par des détenus radicalisés, toute la semaine a été marquée par de nouvelles menaces.
Lundi dernier, on a appris qu’une voiture remplie de bonbonnes de gaz et de bidons de gasoil avait été retrouvée non loin de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. Dans la foulée, cinq femmes ont été arrêtées, âgées de 15 à 39 ans. Une première a été arrêtée mardi ; les trois suivantes ont été interpellées jeudi dans l’Essonne – l’une d’entre elles a blessé un policier à coups de couteau lors de son arrestation. Ces femmes étaient, selon la Direction générale de la sécurité intérieure, non seulement liées à la voiture retrouvée à Paris, mais s’apprêtaient à commettre des actions terroristes dans des gares du réseau RER entre Paris et l’Essonne. Le lendemain enfin, vendredi, une cinquième femme, âgée de 15 ans, a été arrêtée à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Selon le procureur de la République de Paris, François Molins, elle est également « susceptible d’être impliquée » dans le projet d’attentat à la voiture piégée.
Deux de ces cinq femmes faisaient l’objet d’une fiche S. L’une d’elle, Sarah H., âgée de 19 ans, est particulièrement liée aux réseaux terroristes, puisqu’elle a été successivement fiancée au tueur de Magnanville, puis à l’un des deux assassins du père Hamel, à Saint-Étienne-du-Rouvray.
François Molins a également précisé que ces tentatives terroristes étaient « téléguidées depuis la Syrie », semble-t-il par un certain Rachid Kassim, un djihadiste français très actif en Syrie, qui pourrait jouer aujourd’hui vis-à-vis des radicalisés français le même rôle que jouait Adelhamid Abaaoud jusqu’au 13 novembre.
On a également appris ce week-end qu’un garçon de 15 ans a été arrêté dans le XIIe arrondissement de Paris. Également en contact avec Rachid Kassim, ce jeune homme était aussi, selon la police, sur le point de passer à l’acte.
Le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur se sont exprimés ce week-end sur ces menaces. Manuel Valls a revu à la hausse le nombre de personnes considérées en France comme radicalisées ou « en voie de radicalisation », le portant de 10 000 à 15 000. Il a indiqué que des projets d’attentats étaient déjoués « tous les jours ». Bernard Cazeneuve, quant à lui, a précisé que « 293 individus » avaient été arrêtés depuis janvier, et que la période était marquée par une activité « extrêmement intense » des filières djihadistes.
La question des prisons a enfin été évoquée hier, suite à l’agression commise contre un surveillant. Manuel Valls a déclaré qu’il serait sans doute nécessaire de créer « 10 000 places dans les dix ans qui viennent », notamment pour permettre « la création de cellules individuelles et d’unités dédiées » pour les détenus radicalisés. Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, a indiqué pour sa part que le régime des détenus radicalisés allait être « immédiatement durci ». Plus généralement, un plan pour lutter contre la surpopulation carcérale est actuellement à l’étude et devrait être présenté « à l’automne ». Il y a aujourd’hui plus de détenus dans les prisons françaises qu’il n’y en a jamais eu, et 10 000 détenus de plus qu’il n’y a de places recensées.
Notons enfin que le lundi 24 octobre, une réunion nationale est organisée par le gouvernement, en partenariat avec l’AMF, l'ARF et l’ADF sur le thème : « Les territoires mobilisés contre la radicalisation ». Maire info aura naturellement l’occasion de revenir d’ici là sur cet événement important.
F.L.

Édition du 12  septembre 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 11  septembre 2016

  • Ministère de l'économie

    Décret n° 2016-1211 du 9 septembre 2016 relatif à l'information locale en matière d'exposition du public aux champs électromagnétiques et au comité national de dialogue de l'Agence nationale des fréquences


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 8 septembre 2016 portant nomination au Conseil national du bruit


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Décret du 9 septembre 2016 portant nomination au Conseil national de la montagne


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 31 août 2016 portant agrément d'organismes intervenant pour la sécurité des ouvrages hydrauliques


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 1er septembre 2016 portant classement de la route départementale n° 438 dans le réseau routier national et modification de la consistance de la route nationale 19 dans le département de la Haute-Saône


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr