Édition du 23  octobre 2006


Imprimer Imprimer

Une enquête auprès des maires et présidents de communauté ausculte leur sentiment sur les institutions et les relations avec l'Etat

Un questionnaire adressé à l'ensemble des maires et présidents de communauté par la Fédération des élus démocrates (1) montre que le système institutionnel local est jugé plutôt ou tout à fait démocratique à 61%. En revanche, sa pertinence et son efficacité sont beaucoup moins évidentes: seulement 33% et 31% de réponses positives. Pour améliorer le fonctionnement et l’efficacité des collectivités locales, la première solution évoquée par 61% des élus interrogés est de limiter le cumul des mandats. Le souhait des élus locaux serait donc d'améliorer la lisibilité de leur action et d’éviter la dispersion du pouvoir décisionnel pour un fonctionnement plus efficace. Le deuxième élément qui apparaît est celui de la suppression d’un ou de plusieurs échelons (à 49%). Ce souhait de suppression d’échelons s’accompagne d’un sentiment de mauvaise répartition des compétences entre les collectivités territoriales et l’Etat pour 60% des maires et présidents de communautés ayant répondu (et non entre collectivités territoriales). Mais cette insatisfaction ne révèle pas une volonté manifeste de bénéficier de compétences supplémentaires (40%) – parmi ces réponses positives, on remarque que les compétences supplémentaires devraient revenir avant tout, soit aux intercommunalités (25%), soit aux communes (22%), ce qui montre que l’attachement à la commune reste fort mais que les EPCI ont également acquis aujourd'hui une certaine reconnaissance. Par ailleurs, cette enquête montre que 45% des élus se déclarent insatisfaits des relations avec l'Etat contre 51% qui se déclarent satisfaits. De plus, 56% des élus estiment que, dans l'exercice de leurs compétences, ils se considèrent comme des acteurs sous tutelle de l'Etat et, à l'inverse, seuls 4% se considèrent comme des acteurs autonomes. Cette perception est encore plus forte chez les présidents d'EPCI ou elle atteint 74 %. Pour accéder aux résultats détaillés sur le site de l'UDF, voir lien ci-dessous. (1) Enquète réalisée par questionnaire auprès de la totalité des maires et présidents de communautés; 1.600 questionnaires exploités. La Fédération des élus démocrates est une fédération d’élus locaux centristes adhérents à l’UDF ou non adhérents.c=http://www

Liens complémentaires :
www.udf.org
Édition du 23  octobre 2006 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 22  octobre 2006

  • Examen professionnel d'attaché de préfecture du ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire pour les agents non titulaires de la collectivité territoriale de Mayotte


     

  • Mise en oeuvre du temps partiel dans la fonction publique territoriale


     

  • Exercice du droit de vote par les personnes handicapées


     

  • Exercice du droit de vote des personnes sans domicile fixe


     

  • Conseil supérieur de l'audiovisuel

    Appel aux candidatures pour l'édition de services privés de télévision à vocation locale diffusés en clair ou sous condition d'accès par voie numérique hertzienne sur la région parisienne (rectificatif)


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mai


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr