Édition du 17  juillet 2007


Imprimer Imprimer

Schéma directeur de la région Ile-de-France: Jean-Paul Huchon commente les «doutes» émis par l'Etat sur la révision

Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France, a estimé lundi à Antony (Hauts-de-Seine) que les «doutes» émis par l'Etat sur la révision du schéma directeur de la région (SDRIF) traduisaient une «différence de conception de la décentralisation». Le ministère de l'Ecologie a déjà émis début juillet des «doutes» sur le SDRIF et le conseil général des Yvelines s'est prononcé contre la semaine dernière. Les chambres de commerces et d'industrie d'Ile-de-France se sont aussi déclarées défavorables. Selon M. Huchon, les départements de la Seine-Saint-Denis, de la Seine-et-Marne et du Val-de-Marne ainsi que Paris ont approuvé le projet. «De quel droit une assemblée qui a le pouvoir de décider sur cette question est contredite par l'Etat?», s'est interrogé M. Huchon, en marge de l'inauguration du prolongement de la ligne TVM, entre Rungis (Val-de-Marne) et la Croix de Berny à Antony. «Le SDRIF permet le développement économique, la construction de 60 000 logements et la préservation des espaces naturels. Nous avons respecté les objectifs fixés par l'Etat, qui n'a rien dit durant toute la procédure», a-t-il poursuivi. Le président du conseil régional a pointé du doigt un «conflit plus que politique» provoqué par le récent discours de Nicolas Sarkozy, qui a relancé l'idée d'un «Grand Paris» liant la capitale à la banlieue. Le chef de l'Etat avait appelé à «construire une vraie ville dans nos banlieues» et à repenser «l'organisation des pouvoirs» dans la région «la plus grande et la plus stratégique» de France. «C'est du jacobinisme excessif. Cela deviendra avec l'Etat soit un combat de judo dans lequel on utilise les mouvements de l'adversaire, soit un combat de boxe», a déclaré M. Huchon.
Édition du 17  juillet 2007 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 17  juillet 2007

  • Montant du droit à compensation résultant pour les départements du transfert de la part des personnels techniciens, ouvriers et de service du forfait d'externat versée aux établissements d'enseignement privés sous contrat d'association


     

  • Création d'une zone d'aménagement différé sur les communes de Colombier-Saugnieu, Genas, Pusignan, Saint-Bonnet-de-Mure et Saint-Laurent-de-Mure (Rhône)


     

  • Répartition entre les départements et la collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon des emplois ouverts en 2007 pour l'intégration des instituteurs dans le corps des professeurs des écoles par la voie de l'inscription sur des listes d'aptitude


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr