Édition du 6 janvier 2005


Imprimer Imprimer

En 2005, il faut « réussir la mutation du câble », dit l'Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l'audiovisuel (Avicca)

Tirant dans un communiqué le bilan de 2004, l’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (Avicca -1-, ex-Avicam), présidée par Martial Gabillard, estime que l’année passée « a jeté les bases d’un changement considérable pour les réseaux câblés : une nouvelle réglementation pour les communications électroniques, la distribution audiovisuelle et le rôle des collectivités dans ces secteurs ; le lancement de la télévision par Adsl et les décisions finales pour la TNT (télévision numérique terrestre) ; la cession des 3 principaux opérateurs privés et la création de deux groupes nationaux (le secteur des régies étant resté indépendant et local). » Les deux groupes d’opérateurs-distributeurs nationaux ainsi formés sont dans une meilleure posture, par un poids renforcé, un endettement réduit, la suppression de la dichotomie entre l’exploitant commercial et l’exploitant technique (qui exploitait des réseaux et services concurrents). En 2005, estiment les élus, « il faudra réussir la mutation du câble : fusionner les sociétés sans perdre les savoir-faire des équipes, unifier les marques, les offres, les réseaux, la gestion des abonnés ; mettre en place de nouvelles offres : augmentation des débits pour internet, téléphonie sur IP, services collectifs et abonnements basiques avec les nouvelles chaînes démarrant pour la TNT ; renouveler les bases du partenariat contractuel avec les collectivités. » A ce sujet, l’Avicca « se réjouit de l’analyse de la Direction générale des collectivités territoriales, qui reconnaît que les délégations de service public continuent d’exister et que l’exécution des contrats en cours se poursuit ; il revient aux co-contractants d’évaluer si la suppression – obligatoire – de la clause d’exclusivité entraîne une modification substantielle du contrat. En effet, les collectivités continuent d’avoir d’excellentes raisons d’être partenaires du câble, sans exclusive, pour soutenir la diversité des réseaux d’accès et des offres aux habitants en matière de téléphonie, d’internet et de télévision. » L’association publie sur son site Internet « 10 bonnes raisons de soutenir la diversité » (voir lien). (1) L’Avicca regroupe à ce jour 55 villes, 24 communautés urbaines ou d’agglomérations, 17 syndicats de communes, 8 structures départementales ou régionales, représentant 18 000 000 d’habitantspt>

Liens complémentaires :
www.avicam.org
Édition du 6 janvier 2005 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 6 janvier 2005

  • Premier ministre

    Organisation de la direction générale de l'administration et de la fonction publique


     

  • Premier ministre

    Organisation et aux attributions de la mission et des sous-directions de la direction générale de l'administration et de la fonction publique


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de février


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr