Édition du 28  octobre 2009


Imprimer Imprimer

Dans un courrier aux maires de France, François Fillon assure que «l'avenir de La Poste et de ses missions de service public dépendent largement de la réforme engagée»

Au moment où le Gouvernement propose de modifier le statut de la Poste, le Premier ministre a envoyé une lettre aux maires de France pour les sensibiliser à cette démarche. Les sénateurs doivent être saisis du projet de loi relatif à «l'entreprise publique La Poste et aux activités postales», en séance publique du 2 au 6 novembre prochain. «L'attachement des Français à La Poste tient au fait qu'elle est un acteur essentiel de la vie de nos territoires et de la préservation de notre modèle de cohésion sociale. Je sais les élus locaux attachés à cette dimension humaine. Je le suis aussi», écrit le chef du Gouvernement. Le Gouvernement s'engage à ce que «les missions de service public de La Poste et leur financement soient garantis.» La mission d'aménagement du territoire sera assurée grâce au futur contrat de présence territoriale qui «devrait être signé entre l'État, La Poste et l'Association des maires de France, fin 2010», a assuré le Premier ministre dans sa lettre. Le chef du Gouvernement souligne également que «l'avenir de La Poste et de ses missions de service public dépendent largement de la réforme engagée.» Une réforme nécessaire à l'horizon 2011 avec l'ouverture du marché postal européen et le développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Pour poursuivre son développement dans le nouveau contexte européen, La Poste doit «moderniser son outil industriel et développer de nouvelles activités à forte valeur ajoutée (…), élargir la palette de ses produits et de ses services». Pour conduire les investissements nécessaires à son développement, La Poste, écrit-il, doit se doter de moyens supplémentaires. Pour cela, elle «doit impérativement moderniser son statut» afin que ses fonds propres soient renforcés, a fait valoir le Premier ministre. Cette modernisation permettra «l'apport de 2,7 milliards d'euros de capitaux publics» et «la loi confirmera que ces capitaux devront rester à 100 % publics», a précisé le Premier ministre. Dans son courrier, le Premier ministre assure que le Gouvernement «partage totalement les préoccupations des Français et des élus que les missions de service public de La Poste continuent à être pleinement assurées.» Pour télécharger le courrier de François Fillon, voir lien ci-dessous (PDF, 743 Ko).

Liens complémentaires :
www.gouvernement.fr
Édition du 28  octobre 2009 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 28  octobre 2009

  • Majoration des avances remboursables sans intérêt pour l'acquisition ou la construction de logements neufs en accession à la propriété répondant à un niveau élevé de performance énergétique


     

  • Agréments d'associations départementales d'information sur le logement


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Elus locaux. Fin du cumul des mandats : la prime au local
Petite enfance : l'AMF rappelle ses priorités
TERRITOIRES. Attirer des médecins, un défi pour les collectivités
VIE LOCALE. La gendarmerie teste les brigades territoriales de contact

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr