Édition du 23  juillet 2001


Imprimer Imprimer

Thierry Mariani prend un décret " couvre-feu " dans sa commune de Valréas (Vaucluse)

Le député-maire RPR de Valréas (Vaucluse), Thierry Mariani, auteur d'un amendement sur les "raves-parties" contesté - mais soutenu par le gouvernement - au projet de loi sur la sécurité quotidienne, a annoncé avoir pris un arrêté municipal instaurant un couvre-feu pour les mineurs de 13 ans ou moins dans sa commune. L'arrêté prévoit l'interdiction de circuler, pour tout mineur de 13 ans ou moins non accompagné d'un adulte, de 23h00 à 06h00 dans les secteurs sensibles et aux abords de certains bâtiments publics (piscine municipale, gymnases, jardins publics...). Valréas, bourg d'environ 9 000 habitants situé dans le nord du Vaucluse, souffre d'une "délinquance des mineurs en forte croissance", a expliqué Thierry Mariani, estimant que la mesure prise n'est pas "un couvre-feu mais un arrêté de protection de la jeunesse". "Ce n'est pas du tout une solution miracle mais un instrument de plus parmi d'autres", a-t-il ajouté. De son côté, Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l'Intérieur, a expliqué jeudi qu'il n'envisageait pas de prendre une mesure de couvre-feu pour les mineurs dans sa ville de Belfort, en faisant valoir que "la situation ne légitimait pas" une telle décision. "Attention à la démagogie", a lancé sur France Inter le fondateur du Mouvement des citoyens, en ajoutant que "les problèmes de sécurité sont sérieux et méritent d'être traités sérieusement, autrement que cela n'est fait aujourd'hui". "Si la situation avait un caractère de quelconque gravité, je prendrai des mesures pour que les enfants mineurs soient reconduits chez leurs parents", a-t-il dit. Quant à Jean-Louis Debré, président du groupe RPR à l'Assemblée nationale et ancien ministre de l'Intérieur, il a indiqué jeudi qu'il "essayait d'éviter le couvre-feu" dans sa ville d'Evreux (Eure), tout en indiquant qu'"il n'était pas contre le principe". Également député-maire d'Evreux, Jean-Louis Debré a expliqué sur Europe 1 qu'il "travaillait avec les associations et les familles". "On essaie d'éviter le couvre-feu, mais naturellement si c'est nécessaire, j'y arriverai", a-t-il dit. L'ancien ministre de l'Intérieur a estimé que "la lutte contre la délinquance des mineurs passe par une prévention et une répression". Revenant sur les rave-parties, il a affirmé qu'il fallait "absolument protéger les jeunes" et réaffirmé son accord avec le principe d'une déclaration préalable. Il a admis être d'accord avec l'actuel ministre PS de l'Intérieur, son successeur Daniel Vaillant, "sauf qu'il a cédé aux socialistes". c=http://www.upd
Édition du 23  juillet 2001 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 22  juillet 2001

  • caisse de garantie du logement locatif social


     

  • Transports de fonds


     

  • Lois et décrets

    Loi n° 2001-647 du 20 juillet 2001 relative à la prise en charge de la perte d'autonomie des personnes âgées et à l'allocation personnalisée d'autonomie Décision du Conseil constitutionnel n° 2001-447 DC du 18 juillet 2001 Saisine du Conseil constituti


     

  • Passage à l'euro


     

  • commissions départementales de conciliation du logement


     

  • Frais de déplacements


      Lire l'ordonnance

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de février


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr