Édition du 1er avril 2004


Imprimer Imprimer

Nanterre (Hauts-de-Seine) crée une "direction de la tranquillité publique"

Le conseil municipal de Nanterre (Hauts-de-Seine), à majorité communiste, a voté mardi la création d'une "direction de la tranquillité publique" pour répondre aux "problèmes d'incivilité" et aux "manques de prévention de la délinquance", a-t-on appris mercredi auprès de la mairie. Les 33 agents de cette direction seront chargés "de représenter l'institution dans l'espace public, d'être des relais publics et des repères visibles". Ce service, précise la mairie, "n'aura pas vocation à devenir une police municipale" et ses employés "ne seront pas la force d'appoint de la police nationale". Cette mise en place a suscité la création d'un "collectif nanterrien" qui a demandé le retrait du projet, arguant d'une absence totale d'information et de définition des missions concrètes de ce service. Nanterre compte environ 85 000 habitants et dispose d'un commissariat dans lequel travaillent environ 130 policiers en tenue, dont certains dans l'ensemble du département, selon une source policière. Le quartier du Parc a été classé parmi les sites "sensibles" choisis en priorité par le ministère de l'Intérieur pour appliquer les nouveaux textes sur la sécurité.
Édition du 1er avril 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 1er avril 2004

  • Hors rubrique

    Composition du Gouvernement


     

  • Contingents d'aide sociale


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril

Loi Elan : décryptage du volet littoral

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr