Édition du 18  février 2002


Imprimer Imprimer

Les projets des candidats à la présidentielle 2002 sur la sécurité

Les propositions des principaux candidats à l'élection présidentielle sur le thème de la sécurité seront au cœur de la campagne de la présidentielle 2002. Voici une synthèse de ces propositions, réalisée par l’agence Associated Press. (Les programmes de Jacques Chirac et de Lionel Jospin n'étant pas encore connus, leurs propositions respectives sont remplacées par celles du RPR et du PS). RPR Dans son projet adopté le 2 février dernier, le mouvement gaulliste retient l'idée de ''l'impunité zéro''. - ''Mesures financières d'urgence'' en faveur de l'équipement de la police, de la gendarmerie et de la justice. - Mise en place dans les deux ans ''d'au moins un centre d'internat fermé, pour les mineurs délinquants, par département''. - Faire du maire le ''coordonnateur de tous les acteurs de la sécurité au plan local''. - Rétablir le lien entre la Chancellerie et les parquets pour qu'il existe une ''véritable politique nationale en matière pénale''. - Généralisation de la comparution immédiate. PS Préparé par Julien Dray, le volet sécurité du projet socialiste adopté le 26 janvier dernier, intitulé ''Mieux prévenir, mieux punir'', rompt définitivement avec l'angélisme reproché aux socialistes sur ces questions dans les années 70 et 80. - ''Agir le plus tôt possible, à la première alerte, en apportant tout de suite une réponse'' à la délinquance des mineurs. - Ouverture d'''internats pédagogiques renforcés'' à partir du CM2 pour les élèves en situation de rupture et mise en place de ''travaux d'intérêt éducatif'' - Accroissement du nombre de centres d'éducation renforcée (CER) ou d'un centre de placement immédiat (CPI), pour atteindre la proportion d'une unité pour 100 000 habitants. - Déconcentration du fonctionnement de la police - Attribution au commissaire de circonscription d'un rôle de coordination de l'ensemble des opérations de police sur son territoire. - Voter d'une loi de programmation à cinq ans pour la police nationale et d'un ''plan d'action'' pour la justice. Jean-Pierre Chevènement Grand pourfendeur du ''laxisme et de la permissivité'', le candidat du pôle républicain a promis de faire adopter trois lois sur la sécurité dans les cent premiers jours de son quinquennat : - un texte visant à réformer ''profondément'' l'ordonnance de 1945 sur la délinquance des mineurs ''aujourd'hui périmée'' et ''fondée sur le tout-éducatif''. Création de 60 centres de retenue fermés pour éloigner les délinquants multirécidivistes des quartiers ; - deux lois de programmation pluriannuelle afin d'assurer une meilleure coordination police-gendarmerie-justice et d'augmenter leurs effectifs. Robert Hue Dans son ''contrat progressiste'', le candidat communiste appelle de ses voeux ''une véritable politique de lutte contre l'insécurité et la violence''. - Des services publics ''décloisonnés'' de proximité pour lutter contre ''l'économie parallèle'', qui travailleraient en coordination avec les élus locaux. - Accorder des moyens supplémentaires à la politique de la ville, à la police et à la justice. Noël Mamère Le candidat des Verts parle de ''fracture humaine'' et de ''crise civilisationnelle'', mais son ''contrat vert'' reste très doctrinal en matière de sécurité. - Un pacte pour le respect, contre les violences et les incivilités. ''Les habitants de ce pays ne veulent pas un policier derrière chaque jeune''. - Renforcer l'aide aux victimes et le droit à réparation. - Une justice rapide, accessible et proche des gens. - Stopper la ''ghettoïsation'', en lançant un plan d'urgence pour la réhabilitation des banlieues de 11,4 milliards d'euros (75 milliards de francs) sur cinq ans. François Bayrou Prenant acte de ''l'échec'' de la droite et de la gauche, le candidat UDF estime qu'une politique de fermeté ''ne peut être effectivement menée que par des modérés''. - Créer un ministère de la Sécurité rassemblant toutes les forces chargées de l'ordre public pour gagner en efficacité
Édition du 18  février 2002 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 17  février 2002

  • Cadre d'emplois des chefs de service de police municipale


     

  • Taux de la contribution due au fonds de compensation des cessations progressives d'activité


     

  • Prescriptions générales


     

  • Nomenclature des opérations soumises à autorisation ou à déclaration


     

  • Cotisation à la caisse de garantie du logement locatif social


     

  • Epargne salariale


     

  • Réduction tarifaire téléphonique au titre du service universel des télécommunications


     

  • Rémunération des personnels civils et militaires de l'Etat, des personnels des collectivités territoriales


     

  • Suppression du cours légal des billets et pièces libellés en francs


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de février


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr