Édition du 14  janvier 2003


Imprimer Imprimer

Hausse (+8,60%) de la délinquance en milieu périurbain et rural

Le détail de la délinquance des 22 régions et 95 départements de France métropolitaine en matière de crimes et délits, selon les statistiques 2002 rendues publiques lundi, confirme pour la deuxième année consécutive la tendance globale d'une augmentation plus forte en milieu périurbain et rural. Même si les quatre régions les plus fortement urbanisées (Île-de-France, Provence-Alpes-Côte-d'Azur - PACA -, Rhône-Alpes et Nord-Pas-de-Calais) concentrent toujours à elles seules plus de la moitié (53,25%) des 4 113 882 crimes et délits constatés en 2002, cette part est en baisse de 1,64% (54,14% en 2001). Non seulement aucune d'entre elles ne figure parmi les régions où la délinquance a le plus augmenté mais deux enregistrent une baisse de la délinquance, PACA (-1,54%) et Île-de-France (-1,23%), et une, le Nord-Pas-de-Calais (+1,13%), connaît une hausse inférieure à celle (1,28%) de la moyenne nationale. Seule la région Rhône-Alpes (+2,16%) enregistre une hausse supérieure à celle-ci. Seules six régions ont enregistré une hausse de leur délinquance supérieure à 5% : Champagne-Ardenne (8,76%), Auvergne (8,46%), Bretagne (8,17%), Bourgogne (6,24%), Franche-Comté (5,20%) et Centre (5,19%). Or, à l'exception de la troisième et de la dernière, avec des agglomérations comme Rennes ou Brest pour l'une et Orléans ou Tours pour l'autre, il s'agit essentiellement de régions à caractère périurbain et rural, secteurs où la hausse de la délinquance a été la plus élevée (+8,60% recensés en zone gendarmerie). A l'inverse, six régions ont connu une évolution inférieure à la moyenne nationale en hausse, dont quatre qui ont même enregistré une baisse des crimes et délits. Trois d'entre elles sont fortement ou assez fortement urbanisées : PACA, Île-de-France, Pays de la Loire (-0,35%) et Midi-Pyrénées (-0,30%). Par département, la même tendance de "rurbanisation" se confirme puisque la plus forte hausse (16,77%) a été enregistrée dans la Haute-Marne, devant les Côtes-d'Armor (16,27%), l'Ardèche (11,82%), la Lozère (11,08%) et les Pyrénées-Orientales (11,06%), alors que d'autres, très urbanisés, ont connu des baisses : Paris (-3,63%), le Gard (-3,20%), le Val-de-Marne (-2,31%) ou le Nord (-0,01%). Au total, la délinquance a baissé en 2002 dans vingt-trois départements, avec le record pour les Pyrénées-Atlantiques (-6,07%), la Corrèze (-5,85%) et le Lot (-5,44%). Dans cinq autres, la hausse est restée inférieure à la moyenne nationale.
Édition du 14  janvier 2003 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 14  janvier 2003

  • Comptabilité des opérateurs supportant des charges imputables aux missions de service public de la production d'électricité


     

  • Cadre d'emplois d'attachés territoriaux, spécialités gestion du secteur sanitaire et social, analyste et animation (session 2003)


     

  • Concours pour le recrutement de conseillers territoriaux des activités physiques et sportives (session 2003)


     

  • Conseil national du développement durable


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril

Loi Elan : décryptage du volet littoral

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr