Édition du 30  septembre 2009


Imprimer Imprimer

Brice Hortefeux appelle tous les élus de Seine-Saint-Denis à leurs «responsabilités, en leur demandant de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour aider à mieux protéger nos concitoyens»

A la suite des deux homicides commis le 26 septembre à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a reçu hier une délégation d'élus de Saint-Ouen composée du maire, Jacqueline Rouillon, et de deux membres de son conseil municipal, en présence des députés Bruno Le Roux et Patrick Braouezec. Le ministre a, indique son communiqué, rappelé que, «selon les résultats de l'enquête, les décès d'Abdelkader Serhani et de Moussa Bathily étaient le fruit d'un règlement de comptes de trafiquants de drogue, et non d'une violence urbaine entre bandes rivales.» Il a aussi rappelé que, «sur les douze derniers mois (septembre 2008-août 2009), la délinquance générale avait baissé de 1,89% dans le département de Seine-Saint-Denis, et que la délinquance de proximité avait baissé de 3,36%.» Le ministre a indiqué que la police d'agglomération, placée sous l'autorité de Michel Gaudin, préfet de police, opérationnelle depuis le 14 septembre, «permet désormais de mobiliser, selon les besoins, un très grand nombre d'effectifs et ce, à Paris comme dans les trois départements de la petite couronne.» Le ministre a également annoncé que le «plan drogue de Paris serait désormais étendu, à partir du 2 octobre prochain, aux trois départements de la petite couronne, dont la Seine-Saint-Denis.» Dans ce cadre, il a annoncé une «présence policière renforcée en Seine-Saint-Denis, et plus particulièrement à Saint-Ouen afin d'engager des opérations de lutte contre la drogue rapides, visibles et durables sur l'ensemble des sites concernés.» Parallèlement, le ministre a «appelé tous les élus du département à leurs responsabilités, en leur demandant de faire tout ce qui était en leur pouvoir pour aider à mieux protéger nos concitoyens. Il a, par exemple, insisté pour que la vidéo-protection se mette en place à Saint-Ouen. Ainsi, à titre expérimental, un dispositif de vidéo-protection sera implanté place du 8 mai 1945, à Saint-Ouen.» Pour Brice Hortefeux, «il ne doit pas y avoir de territoire oublié ni de population négligée. En Seine-Saint-Denis comme ailleurs, seule une action continue, massive et coordonnée permettra de lutter contre les trafics qui, dans certains quartiers, empoisonnent la vie de nos concitoyens.» Pour lire le communiqué, voir lien ci-dessous.

Liens complémentaires :
www.interieur.gouv.fr
Édition du 30  septembre 2009 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 30  septembre 2009

  • Présidence de la république

    CLÔTURE DE LA SESSION EXTRAORDINAIRE DU PARLEMENT


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril

Loi Elan : décryptage du volet littoral

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr