Édition du 20  juin 2002


Imprimer Imprimer

Retour du bœuf britannique : l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) doit rendre ses conclusions fin juin

On saura à la fin du mois de juin si les cantines scolaires pourront ou non remettre à nouveau à leur menu du bœuf d’origine britannique. C’est en effet à cette date que seront connus les résultats d’une étude menée par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA). Parmi les 67% de communes qui, en novembre 2000, avaient retiré le bœuf (britannique ou non) des cantines du primaire, 64% avaient réintroduit du bœuf (non britannique) depuis, selon une étude du cabinet Sylab-Ypsis, rendue publique début février dernier par le Centre d'information des viandes (CIV), qui représente la filière bovine. Fin 2000, de nombreux parents d'élèves, inquiets, avaient fait pression auprès des élus locaux pour que cette viande soit retirée des assiettes de leurs enfants. Lors d’un dîner de travail qui a réuni, hier soir à l’Elysée, le président de la République Jacques Chirac et le Premier ministre britannique Tony Blair, ce dernier a demandé au président français de mettre un terme à l'embargo sur la viande de bœuf britannique, qu'il juge "illégal". "L'embargo sur le bœuf britannique est totalement illégal. Il n'y aucune raison de le maintenir - aucune raison scientifique, aucune raison censée, aucune raison légale", avait déclaré le Premier ministre britannique devant le Parlement de Grande-Bretagne. Nous espérons vivement que les Français se conformeront à leurs obligations juridiques". Pour ce qui concerne le bœuf, nous avons à nouveau interrogé notre organisme scientifique qui doit répondre à la fin de ce mois", a indiqué mercredi soir Jacques Chirac dans la cour de l'Elysée. La Commission européenne a décrété en mars 1996 un embargo sur toutes les exportations de bœuf britannique après l'établissement d'un lien entre la maladie de la vache folle et sa variante humaine, la maladie de Creutzfeld-Jacob. Cette mesure a été levée durant l'été 1999, le comité scientifique de l'Union européenne ayant estimé que le risque était désormais très faible. Le gouvernement français a toutefois maintenu unilatéralement cette mesure, estimant que la preuve n'avait pas encore été faite de l'inocuité du bœuf britannique.
Édition du 20  juin 2002 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 19  juin 2002

  • Site expérimental de la rénovation du recensement de la population


     

  • Taxe générale générale sur les activités polluantes


     

  • Animateurs et directeurs de centres de vacances et de loisirs


     

  • Hors rubrique

    Gouvernement


     

  • Assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Elus locaux. Fin du cumul des mandats : la prime au local
Petite enfance : l'AMF rappelle ses priorités
TERRITOIRES. Attirer des médecins, un défi pour les collectivités
VIE LOCALE. La gendarmerie teste les brigades territoriales de contact

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr